Affiche The Square

Critiques de The Square

Film de (2017)

Malin comme un singe

Il est malin le Ruben Östlund. Alors que l’art contemporain est un thème objectivement clivant, il prend suffisamment de distance avec son sujet pour satisfaire chacun des deux camps, un tel exploit méritait bien une Palme d’or. The Square nous introduit auprès de la poignée de collectionneurs, conservateurs et journalistes suédois qui “fait“ la côte d’une camarilla d’artistes... Lire l'avis à propos de The Square

29 10
Avatar Step de Boisse
7
Step de Boisse ·

The Art Triste

Un carré où régnerait une solidarité, l’entraide. Un carré symbole et reflet d’une société qui, peu à peu, sombre dans l’indifférence. A bien des égards, le propos de ce film pourrait sembler moraliste et d’un prétentieux sans commune mesure et pourtant… Et pourtant, The Square arbore le masque de la neutralité en choisissant un personnage profondément antipathique comme un héros.... Lire la critique de The Square

40 8
Avatar La-Li-Lu-Le-Lo
8
La-Li-Lu-Le-Lo ·

Les nouveaux nouveaux monstres

Ostlund n'a pas la classe italienne de Dino Risi qui raillait avec amour les travers de la société italienne. Il n'a pas la folie Bunuelesque qui bouscule à l'intérieur les êtres, les fait douter d’eux mêmes. Il est plutôt tendance méchante à la Haneke, partage la même froideur clinique que Yorgos Lanthimos, un de ses frères d'armes de la nouvelle génération. Il utilise les siennes... Lire la critique de The Square

11 6
Avatar PhyleasFogg
7
PhyleasFogg ·

Sans colorant ni conservateur. De musée

A trop souvent vouloir les opposer, on en oublie parfois que l'art et le sport ont en commun de provoquer chez leurs spectateurs des émotions que l'on ne ressent que trop rarement -ou trop vivement- dans le reste de la vie. L'un comme l'autre ont la délicatesse de proposer des rendez-vous ponctuels... Lire l'avis à propos de The Square

23 9
Avatar guyness
7
guyness ·

You have nothing

N.B : J’ai rédigé cette critique avec ma casquette d’historienne d’art, spécialité art contemporain, enfoncée jusqu’aux oreilles. Visiblement, j’ai moi aussi besoin de légitimer mes propos… 
Je me souviens d’un cours de « pratique de l’exposition » au cours duquel le prof, conservateur de musée, nous avait dit qu’un musée se gérait désormais comme une... Lire la critique de The Square

34 19
Avatar Anyore
8
Anyore ·

"La tolérance, y a des maisons pour ça" (madame Claude, épouse de Paul Claudel)

"Putain de bordel de merde, tu vas la lire ma critique, pov' con, et toi, grosse salope, sors donc tes nibards au lieu de faire semblant de réfléchir..." Souffrant, tout comme l'un des personnages secondaires de The Square, d'un syndrome de Gilles de la Tourette, je réclame un peu de respect et de tolérance à mes éclaireurs : certes, je les insulte, mais je souffre, alors... Lire la critique de The Square

56 50
Avatar -Piero-
6
-Piero- ·

Le carré magique

The square c'est un film qui, à travers quelques jours de la vie de Christian, séduisant conservateur d'un musée d'art moderne suédois, explore les contradictions et les fractures d'une société. Appartenant à la classe privilégiée,Christian n'en défend pas moins pour autant des valeurs humanistes. C'est un homme bienveillant avec les autres, qui roule en voiture électrique, achète à... Lire l'avis à propos de The Square

20 6
Avatar Nekho
8
Nekho ·

Carré vide sur fond vide* ?

(*En référence à la toile célèbre de Malevich, son Carré blanc sur fond blanc, œuvre suprématiste, ambitieuse et délirante, dérisoire et dramatique quand on sait ce qu’elle a pu coûter au peintre ; Malevich, un des précurseurs les plus évidents de l’art dit « contemporain ». Et il y a sans doute quelque chose du Lire la critique de The Square

58 8
Avatar pphf
7
pphf ·

La nouvelle capitale des Enfers

Nouvelle capitale des enfers ou tour de Babel, l’Östlund thérapie enfonce un clou dans le beurre. Vaniteuse, l'entreprise d'Östlund l'est peut être. Menace t-elle de s'écrouler à force de charger la mule, et de vouloir grimper dans l'échelle de l'horreur, c'est sans doute à cela que j'ai pensé lors de la dernière heure du film. L'indigestion nous guette au final, mais il reste une forme... Lire l'avis à propos de The Square

8 3
Avatar ianov
6
ianov ·

La Palme mord

Dès les premières minutes deux références visuelles sautent aux yeux. Jacques Tati et Roy Anderson. Ce qui se confirme par la suite en pénétrant non pas dans l’histoire, trop fragmentaire pour être qualifiée comme telle, mais dans ce qui apparaît à l’écran, un ensemble de morceaux choisis d’un grand auteur en devenir. Comme ces deux monstres sacrés, Ruben Östlund se penche sur... Lire l'avis à propos de The Square

27 15
Avatar Fritz Langueur
9
Fritz Langueur ·