Affiche The Square

Critiques de The Square

Film de (2017)

You have nothing

N.B : J’ai rédigé cette critique avec ma casquette d’historienne d’art, spécialité art contemporain, enfoncée jusqu’aux oreilles. Visiblement, j’ai moi aussi besoin de légitimer mes propos… 
Je me souviens d’un cours de « pratique de l’exposition » au cours duquel le prof, conservateur de musée, nous avait dit qu’un musée se gérait désormais comme une... Lire la critique de The Square

91 19
Avatar Anyore
8
Anyore ·

Le Carré de protection !

Une Palme qui ne se laisse pas facilement aborder. Ruben Östlund aime prendre son temps, aime étendre les scènes, sûrement dans le but d'en retirer la substantifique moelle en laissant tout son temps à l'atmosphère pour s'installer. J'ai pu déjà en faire l'expérience avec Turist qui m'avait donné une impression mitigée, car j'ai eu surtout le... Lire la critique de The Square

32 6
Avatar Plume231
7
Plume231 ·

Malin comme un singe

Il est malin le Ruben Östlund. Alors que l’art contemporain est un thème objectivement clivant, il prend suffisamment de distance avec son sujet pour satisfaire chacun des deux camps, un tel exploit méritait bien une Palme d’or. The Square nous introduit auprès de la poignée de collectionneurs, conservateurs et journalistes suédois qui “fait“ la côte d’une camarilla d’artistes... Lire l'avis à propos de The Square

32
Avatar Step de Boisse
7
Step de Boisse ·

Carré vide sur fond vide* ?

(*En référence à la toile célèbre de Malevich, son Carré blanc sur fond blanc, œuvre suprématiste, ambitieuse et délirante, dérisoire et dramatique quand on sait ce qu’elle a pu coûter au peintre ; Malevich, un des précurseurs les plus évidents de l’art dit « contemporain ». Et il y a sans doute quelque chose du Lire l'avis à propos de The Square

68 8
Avatar pphf
7
pphf ·

Lazzi au musée

En ouverture du film, une interview du directeur d’un musée le confronte à une déclaration d’intention totalement incompréhensible sur une exposition d’art contemporain abritée par son établissement. Jargon fat et abscons, jouant de l’inversion et des détours pour ne finalement rien dire, toute l’essence de ce qu’on peut reprocher à l’art contemporain est ciblée en quelques minutes. La proie... Lire l'avis à propos de The Square

57 6
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·

Pour une défense de la Palme d'Or

Dimanche dernier, la prestigieuse Palme d’Or du Festival de Cannes a été délivrée à The Square, du suédois Ruben Östlund. Un film adoré par les uns et conspué par les autres, comme rarement une Palme d’Or ne l’aura été. Une récompense qui est peut-être le résultat du manque d’audace générale de la compétition, malgré la présence d’un grand favori émotionnel, le... Lire la critique de The Square

63 10
Avatar Antofisherb
8
Antofisherb ·

The Art Triste

Un carré où régnerait une solidarité, l’entraide. Un carré symbole et reflet d’une société qui, peu à peu, sombre dans l’indifférence. A bien des égards, le propos de ce film pourrait sembler moraliste et d’un prétentieux sans commune mesure et pourtant… Et pourtant, The Square arbore le masque de la neutralité en choisissant un personnage profondément antipathique comme un héros.... Lire l'avis à propos de The Square

47 8
Avatar La-Li-Lu-Le-Lo
8
La-Li-Lu-Le-Lo ·

La Palme mord

Dès les premières minutes deux références visuelles sautent aux yeux. Jacques Tati et Roy Anderson. Ce qui se confirme par la suite en pénétrant non pas dans l’histoire, trop fragmentaire pour être qualifiée comme telle, mais dans ce qui apparaît à l’écran, un ensemble de morceaux choisis d’un grand auteur en devenir. Comme ces deux monstres sacrés, Ruben Östlund se penche sur... Lire l'avis à propos de The Square

30 16
Avatar Fritz Langueur
9
Fritz Langueur ·

The Square. And what’s the point ?

The Square est une œuvre taillée pour la compétition. Des questions existentielles, une dose d’humanisme, un regard cynique sur notre société occidentale et en guise de cerise sur le gâteau, le film est scandinave. Le réalisateur suédois Ruben Östlund avait déjà titillé la section Un certain regard du Festival de Cannes avec son précédent long-métrage, Snow... Lire la critique de The Square

79 7
Avatar Vincent_Ruozzi
5
Vincent_Ruozzi ·

Sans colorant ni conservateur. De musée

A trop souvent vouloir les opposer, on en oublie parfois que l'art et le sport ont en commun de provoquer chez leurs spectateurs des émotions que l'on ne ressent que trop rarement -ou trop vivement- dans le reste de la vie. L'un comme l'autre ont la délicatesse de proposer des rendez-vous ponctuels... Lire la critique de The Square

31 18
Avatar guyness
8
guyness ·