👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

La schizophrénie à peine maquillée de DC refait des siennes. Penaude de son DCEU difforme,la firme tente de se racheter, déjà en sortant le director's cut de Zack Snyder puis en proposant une suite/reboot au désastreux Suicide Squad de David Ayer en engageant pour cela le réalisateur idéal pour ce type de projet : le déjanté James Gunn. Évincé (temporairement) de Marvel à cause de ses tweets vaseux sur la pédophilie, l'auteur des Gardiens de la Galaxie va ici pouvoir se lâcher sans vergogne en appliquant non pas son style mais bel et bien une recette.

Pour être concis sur le film : oui, The Suicide Squad est bien entendu meilleur que son prédécesseur. Plus bourrin, plus drôle, plus gore, maîtrisé (tu m'étonnes), cohérent (même chose). L'alchimie entre les acteurs est palpable, les scènes d'action sont assez inventives, le scénario tient la route. Bref, le spectacle est assuré et on en redemande. Pourquoi ? Parce que la recette est bonne. Normal, c'est la même que Les Gardiens de la Galaxie, la même que Marvel, avec la même structure, le même humour, le même perso numérique peu bavard, les mêmes scènes post-générique, Gunn appliquant à la lettre le procédé tout en profitant du R-Rated pour déchiqueter à tout va et ajouter des 'fuck' tant que ça lui chante

Mais The Suicide Squad n'est jamais subversif, il est juste vulgaire. Jamais violent, juste gore. Jamais incisif, juste bête et prévisible. Les bad guys sont à nouveaux des misfits rejetés par la société qui boivent des coups ensemble et ont des états d'âme. Le scénario n'a rien d'original, il pompe jusqu'à la moelle celui du premier Expendables (ç'en est presque du plagiat). Pour autant, le terrain est tellement balisé qu'on est forcé de s'éclater, de rire devant la scène d'intro où le titre du film est parfaitement exploité, de profiter d'une baston proposée à travers le reflet d'un casque, de s'esclaffer du slip kangourou que porte John Cena tout en soufflant devant l’inutilité de Margot Robbie, uniquement présente par contrat et dont Gunn semble se foutre royalement.

La méthode est facile, mercantile et faussement inédite, le résultat est en revanche efficace. The Suicide Squad est par conséquent imparfait mais toutefois dans l'ensemble réussi, DC parvenant à redorer son blason... grâce à Marvel !

MalevolentReviews
6

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2021

il y a 10 mois

2 j'aime

The Suicide Squad
Sergent_Pepper
6

Gore to the picture

Pour être la première puissance mondiale, il faut forcément être plus malin que les autres. Ça pique un peu de l’admettre, mais c’est un cercle vertueux - ou vicieux, selon le point de vue adopté :...

Lire la critique

il y a 10 mois

61 j'aime

1

The Suicide Squad
Behind_the_Mask
8

Des n'oeil plein les étoiles... Ou l'inverse

C'est fou ce que l'ajout d'un seul mot dans un titre peut tout changer. Car en 2016, Suicide Squad, c'était le fond du panier du film de super. Tandis que, comme d'hab' quand il s'agit de mauvais...

Lire la critique

il y a 10 mois

58 j'aime

5

The Suicide Squad
Ketchoup
10

Ratatouille, au rapport!

Yeah! Trop content! C'est vraiment fou l'expérience que l'on vit avec le cinéma à mesure que les années défilent. D'abord, avec Justice League, en 2017, j'étais abasourdi en sortant de la salle de...

Lire la critique

il y a 10 mois

39 j'aime

19

Wonder Woman 1984
MalevolentReviews
3

Tant qu'il y aura des hommes

Toujours perdu dans une tourmente de décisions visuelles et scénaristiques, de décalages et de tonalités adéquates, DC Comics se fourvoie une nouvelle fois dans un total manque de cohésion et par...

Lire la critique

il y a plus d’un an

62 j'aime

5

Kaamelott - Premier Volet
MalevolentReviews
5

Les prolongations

Il l'a dit, il l'a fait. Plus de dix ans d'absence, dix ans d'attente, dix ans de doute, une année de retard à cause de la pandémie. Kaamelott a marqué la télévision, de par son ampleur, son aura...

Lire la critique

il y a 10 mois

39 j'aime

10

Dune
MalevolentReviews
5
Dune

L'Épice aux étoiles

Attendu comme le Messie, le Dune nouveau aura été languissant avec son public. Les détracteurs de Denis Villeneuve s'en donne à cœur joie pour défoncer le produit à la seule vue de sa bande-annonce,...

Lire la critique

il y a 8 mois

38 j'aime

5