Tellement de questions! *spoil*

Avis sur The Thing

Avatar Indokain
Critique publiée par le

J'ignore si c'est par génie ou fainéantise scénaristique, mais Carpenter pose un tas de questions qui m'ont perturbé durant le film. Si celui ci est une réussite et ne vole pas son statut culte tant par l'idée de départ, les diverses métaphores qu'on peut y voir, les décors et effets spéciaux "artisanaux" que je trouve fascinant, et le charisme ++ de Kurt, il démérite à mes yeux sur le manque de profondeur des autres personnages (je n'ai eu aucune empathie pour eux, voir je les confondais) qui en fait un film très froid, sans mauvais jeu de mots. Mais le plus frustrant (ou intéressant selon le point de vue) ce sont les trous scénaristiques que je ne peux m'empêcher d'énoncer ici:
Comment la chose contamine t'elle? En effet on ne voit que les "attaques" de celle ci, mais à aucun moment il n'est clairement dit que la contamination peut se faire de manière plus classique et "douce" (par le sang par exemple, à l'image du SIDA dont c'est supposé être une métaphore, même si 1982 me semble un peu tôt pour ça). Parce que si c'était possible, pourquoi la créature s'embêterait à se révéler et n'attendrait juste pas que toute l'équipe soit contaminée par contact tranquillement? D'ailleurs la scène du scalpel aurait théoriquement suffit à contaminer toute l'équipe...
Se duplique t'elle ou fusionne t'elle lors de ces attaques? En effet, si on exclut la contamination douce et qu'elle est sensée infectée tous les hôtes d'une planète, il parait logique qu'elle se multiplie. Seulement à aucun moment on ne voit le premier hôte encore présent après la transformation. Ce qui voudrait dire qu'elle se contente d'absorber un à un les membres mais reste unique, ce qui ne colle pas avec le propos du film et la contamination en 3 ans et 4 mois de toute la planète (de rien pour le calcul) simulé par l'ordinateur (beaucoup trop intelligent pour l'époque lol).
Si on part du fait que la contamination douce fonctionne, la chose sait elle identifier ses congénères? Et eux même sont ils au courant d'être infectés? La réponse à ses deux questions est primordiale pour l'interprétation des différentes scènes du film.
Et est ce que la créature assimile seulement le physique et la parole? Qu'en est il des souvenirs, des handicap, des talents?
Pourquoi les personnages ne rentrent pas dans le vaisseaux spatial qui semble ouvert? Ils sont si peu curieux? Et pourquoi la chose est elle dans un module extérieur si c'est elle qui a conduit le vaisseaux à s'écraser?
Et bien sûr la scène final, qui est la chose? Beaucoup de théories ont été faites (la vapeur de respiration, la bouteille qui ne contiendrait pas d'alcool), pour ma part j'ai remarqué que Childs prend et boit la bouteille de la main gauche alors qu'il tient son arme de la droite. Mais ce qui est fort c'est que chacune de ses théories peut se contester et rien n'est prouvé.
Et c'est tant mieux alors chapeau l'artiste!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 56 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Indokain The Thing