Android

Avis sur The Thing

Avatar SablosVaginos
Critique publiée par le

J'avais vu ce film lorsque j'étais petit, vers 8-10 ans et je ne me souvenais d'absolument rien, donc on peut dire que cette fois ci fût réellement ma première fois avec un film de Carpenter. Et quelle première fois ! J'ai été scotché du début à la fin.

Certes, en relativisant on peut voir pas mal de petits défauts (qui peuvent paraître gros), comme la facilité à trouver des manière de savoir qui est homme ou chose, ou encore les déplacements parfois difficiles à comprendre des protagonistes (peut être volontaire de la part de Carpenter pour encore plus semer le trouble).

Mais ces détails sont complètement masqués par les qualités de ce film. L'ambiance est MAGISTRALE, du début à la fin tu sens le cloisonnement qui règne, le fait d'être éloigné de tout est parfaitement retranscrit. T'es tendu dans ton canapé et t'attends comme eux, lentement que les événements arrivent, alors que paradoxalement le film passe très vite. Et plus le film avance, plus la tension monte, on se met à douter, à craindre, à se méfier, pas seulement de la Chose, mais aussi des hommes.
La réalisation renforce cette ambiance, l'esthétique de la Chose est dégueulasse, ça fait peur, c'est indescriptible et c'est franchement bien foutu. Les personnages sont bons, pas énormément développés mais il ont tous un petit truc à eux, surtout Blair, le seul ayant directement compris que la véritable action à mener, était d'empêcher par tous les moyens la Chose de se répandre. J'aurai d'ailleurs peut-être aimé qu'on parle plus de cette idée, qu'on y voit une sorte de conflit entre les personnages, mais le fait qu'il le décide et passe à l'action instinctivement est un choix compréhensible pour accentuer la méfiance et le trouble entre les membres de la station, et donc n'enlève rien à la qualité du film.

Le film joue donc parfaitement sur la tension et l'ambiance, avec une touche d'horreur comme l'avait fait Alien 3 ans plus tôt. Je confirme donc avoir pris une grosse claque devant cette oeuvre, qui a sûrement inspiré plus d'un réalisateur.

PS : à noter que que dans les personnages on retrouve les noms de "Mac" et "Windows", avant les sorties des produits éponymes d'Apple et Microsoft, d'où le titre de ma critique

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 314 fois
7 apprécient

Autres actions de SablosVaginos The Thing