👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

"The Tree of Life" est un film unique dans lequel Terrence Malick s'est visiblement fait plaisir en faisant fi de toutes les conventions mais aussi de certaines attentes du spectateur...

Le film est un puzzle avec une trame narrative très maigrelette : un fils de 19 ans meurt dans une famille américaine. On se retrouve alors plongés au cœur de la vie de cette famille traditionnelle par divers retours en arrière (Brad Pitt étant le père et Jessica Chastain la mère) mêlés à des images contemporaines où l'on suit un des trois fils (Sean Penn).
Franchement, il n'y a pas grand chose d'autre à dire sur "l'histoire du film" et on n'obtient aucune réponse sur le pourquoi du comment du décès du fils notamment...

Par contre, je me suis franchement éclatée avec la réalisation tellement unique et sublime de Malick : le rendu est à mi-chemin entre le documentaire naturaliste (séquences dans le cosmos, avec des dinosaures... si ! si !) et la pub pour parfum où on ce comprend rien mais qui en met plein les yeux !
Que ça plaise ou non, Malick a le don de mettre en lumière et en beauté les choses insignifiantes, banales du quotidien pour les sacraliser !

Car tout le propos du film est mystico-religio-philosophique : qu'est-ce que la vie ? qu'est-ce que le divin ? qu'est-ce que la nature et la grâce ?
Au début du film Malick impose un choix entre nature et grâce : choix incompréhensible à mes yeux... et après quelques clics sur google, je m'aperçois qu'il renvoie notamment aux réflexions de Saint-Thomas d'Aquin.
Bref, tout ça est bourré de références religio-philosophiques (que je n'ai pas, ou seulement en partie) ce qui, d'une part, me renvoie à mon inculture en la matière, mais surtout laisse un goût amer dans la bouche du spectateur : Malick ne serait-il pas en train de se foutre de nous ? ce film ne serait-il qu'une joyeuse "branlette intellectuelle" et un trip personnel adulé par la profession car justement inaccessible ?

Personnellement, je n'ai pas tout compris, j'ai été déçue par la fin... mais je prends trop mon pied esthétiquement
devant ce travail inclassable pour mettre moins de 7 !
act
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Films américains

il y a 7 ans

2 j'aime

3 commentaires

The Tree of Life
Momy
7

Moi j'ai compris le film !

En fait c'est Brad Pitt il a des enfants, du coup ils sont tristes parce qu'il y'a des vagues qui emportent le courant et les méduses, alors ça fait des tournesols et des dinosaures qui se baladent...

Lire la critique

il y a 11 ans

268 j'aime

19

The Tree of Life
Torpenn
2

L'ennui vous appartient

Après le terrifiant Nouveau Monde, j'avais juré qu'on ne m'y reprendrait plus. Encore la preuve que je devrai m'écouter plus souvent. Terrence Malick est un primitif, un simple, un naïf, c'est ce...

Lire la critique

il y a 11 ans

204 j'aime

110

The Tree of Life
Clairette02
10

Le plus beau film du monde

The Tree of life n'est pas un film. C'est un voyage. A faire dans une grande quiétude, une sérénité totale, et en bonne compagnie, sinon vous allez vouloir sauter de l'avion ou du train, c'est selon...

Lire la critique

il y a 10 ans

150 j'aime

79

Highway
act
3
Highway

"Peace and chicken juice !"

Précisons tout d'abord que je me suis lancée dans le visionnage de "Highway" en raison de ma "Jake Gyllenhaalite aiguë" et oui, tous les acteurs ont joué dans des navets et Jake ne déroge pas à la...

Lire la critique

il y a 7 ans

3 j'aime

Hallelujah bordel !
act
7

Même Dieu roule en Ferrari !

Très bon spectacle : Jérémy s'attaque à des sujets très sensibles (la religion et tt ce qui va avec) et n'oublie personne :) On se tord de rire par moments, on est un peu plus dans le drame à...

Lire la critique

il y a 8 ans

3 j'aime

The Tree of Life
act
7

Critique de The Tree of Life par act

"The Tree of Life" est un film unique dans lequel Terrence Malick s'est visiblement fait plaisir en faisant fi de toutes les conventions mais aussi de certaines attentes du spectateur... Le film est...

Lire la critique

il y a 7 ans

2 j'aime

3