Une mère de soucis

Avis sur The Truth Beneath

Avatar Nil Minamoto
Critique publiée par le

J'ai encore un peu de mal à comparer les films coréens que j'ai vu avec des sous titres français et ceux que j'ai vu avec des sous titres anglais. Les premiers me permettent de passer nettement plus de temps à regarder ce qui se passe en image, la lecture étant instantanée, et la compréhension du texte est totale.
J'ai vu the truth beneath avec des sous titres anglais et je suis un peu degouté parce que je suis sûr que j'aurais encore plus apprécié le film et ses subtilités si j'avais clairement tout compris et tout vu.

Car ce film est très beau. Beaucoup de plans très esthétiques, sans tomber dans un film qui ne se résumerai qu'à son image. Loin de là. C'est un film d'enquête particulier, un thriller dont la réalisation nous emporte et nous laisse souvent un sentiment dubitatif assez immersif quant aux événements, spécialement au début du film.
Les transitions entre les événements se déroulent de manière étrangement fluide. Ici, pas vraiment de rupture de ton clair mais plutôt une apparition progressive des symptômes de l'acte qui va suivre, provoquant des sortes de dissonances légères dans l'acte présent. Des différences de tons subtils qui nous laissent un arrière gout d'incompréhension et participent au sentiment que les choses se passent sans se passer... Le tout accentué par des musiques parfois en léger décalages avec les sentiments différents qui nous tiraillent, et qui participent à nous embrumer l'esprit.
Je ne saurais trop comment expliquer mieux cela aha, je pense qu'il faudra que je le revois pour mieux le comprendre.

Il convient également de préciser qu'il ne s'agit pas d'un réalisateur mais d'UNE réalisatrice, Lee Kyoung-mi, ce qui est assez rare et mérite d'être salué, surtout quand la prestation est si qualitative !

Et pour continuer dans le thème des femmes talentueuses dans ce film, Son Ye-Jin est juste incroyable.. Elle joue vraiment à la perfection le rôle de cette mère qui sombre dans une obsession corrosive à la suite de la disparition de sa fille Min-Jin dans des circonstances plus que douteuses. Elle flirt tout le long du film avec la folie, sans pourtant jamais complètement y sombrer, et c'est cette obsession à comprendre le sort de sa fille qui la rend plus humaine et plus clairvoyante que les autres autour d'elle, tous perdus dans leurs egos, leurs secrets ou leurs travails.

Son mari, un politicien en pleine campagne, aura au début du mal à prendre cette affaire au sérieux, et ce n'est que grâce à sa propre volonté que la mère de Min-Jin parviendra à mettre toutes les pièces du puzzle en place. Elle comprendra mieux sa fille qu'elle ne l'aura jamais fait au temps au celle-ci était encore vivante, et découvrira au fil de ses recherches des vérités toutes plus sordides les unes que les autres...

Ce film met en avant l'amour et la dévotion que souvent seules les mère semblent ressentir envers leurs enfants. Ce besoin viscérale, plus vital que sa propre vie, de comprendre ce qui est arrivé à son bébé. De ne jamais rien lâcher, et ce, à n'importe quel prix. Cela me fait un peu penser au film Madeo qui parle également de l'amour maternel et du renoncement d'une mère pour sauver son enfant. Le fait que cela soit une réalisatrice a-t-il joué quelque chose dans la justesse de l'expression du sentiment maternelle ? Je me pose la question en tout cas ...

C'est un thriller sans faute et original et d'une durée assez courte (1h42), mais qui manque d'un je ne sais quoi pour en faire un film tout bonnement excellent...
Des sous titres français peut être ? ...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 60 fois
Aucun vote pour le moment

Nil Minamoto a ajouté ce film à 3 listes The Truth Beneath

Autres actions de Nil Minamoto The Truth Beneath