Ryan Reynolds suit la mauvaise voix

Avis sur The Voices

Avatar Ripper-
Critique publiée par le

Je n'avais pas particulièrement envie de voir ce film, jusqu'à ce que le trailer passe au cinéma et j'ai su tout de suite que je devais aller le voir. Après tout, il y a un chat qui parle et aime tuer puis j'ai aussi prévu d'épouser Anna Kendrick dans un futur plus ou moins proche. Mais j'y suis allé surtout pour le chat, je dois avouer, Kendrick est du bonus. En plus, il passait en VO un après-midi où je n'avais pas cours, pour une fois que les cinémas de Rouen n'essayaient pas de me pourrir la vie, ça devait être un signe du destin.

J'ai une relation compliquée avec Ryan Reynolds. Dans ma tête, je l'associe un peu à une tartine. Il y a des fois où on met un truc mauvais sur la tartine, ça donne le pire Green Lantern de l'univers et de tous les univers parallèles imaginables. Puis d'autres fois, on met quelque chose de vachement bon sur la tartine et ça devient merveilleux. The Voices, c'est un peu de la confiture de myrtilles. Il me semble que Marjane Satrapi l'a déclaré dans une interview et je ne suis on ne peut plus d'accord : ce rôle, c'est Ryan Reynolds, personne d'autre n'aurait pu le faire mieux que lui. Autant il est souvent casté n'importe comment ce qui donne une performance moyenne, autant ce rôle lui va comme une seconde peau, il semble très à l'aise et naturel dedans. Je serais prêt à accepter une nuit folle de trampoline avec lui après avoir vu ça, alors qu'après Green Lantern je l'aurais servi au chien du voisin. Et puis il est encore plus impressionnant lorsqu'il joue les diverses autres voix en même temps. Le reste du cast n'est pas aussi naturel mais remplit bien son rôle, mention spéciale pour Anna Kendrick qui s'est faite belle pour notre mariage.

L'idée du film est géniale. Le fait de tout voir du point de vue du personnage principal mentalement malade implique donc une déformation de la réalité constante sauf pour quelques scènes. Esthétiquement, c'est réussi, même si certaines scènes sont clairement au-dessus des autres dans ce domaine. De même musicalement, certains passages brillent tandis que c'est généralement agréable. Au niveau de l'idée, ça marche aussi très bien, et ça permet au film d'être aussi décalé qu'il le veut et de se plonger dans la folie sans pour autant être absurde. Cela lui donne ainsi la possibilité d'être fun tout en traitant de thèmes relativement intéressants. Sans jamais se prendre au sérieux, le dernier film de Satrapi arrive néanmoins à avoir un fond sérieux. Ce qui ne m'étonne pas vraiment car, venant de terminer la lecture de Persepolis, c'est plus ou moins la situation inverse, c'est-à-dire dans l'ensemble sérieux mais avec un ton particulier virant parfois à l'humour.

Et fun, The Voices l'est énormément. C'est tellement drôle que dès le premier meurtre du film, un vieux est sorti de la salle pour éviter une crise cardiaque. Au suivant, c'est un couple (de vieux, encore une fois) qui est sorti. Et enfin, un dernier échappé d'une maison de retraite est parti au milieu de la scène finale qui était apparemment trop pour lui. Apparemment, certaines personnes sont allées le voir en attendant complètement autre chose. Personnellement, c'est exactement la raison pour laquelle je suis allé le voir, et je n'ai pas été déçu. J'ai beaucoup rigolé durant le film (un peu plus à chaque fois qu'une personne, choquée, sortait de la salle, c'est vrai), c'est amusant et décalé sans être ridicule et ça s'assume, au point que la scène finale - totalement absurde - passe très bien. Ah, et Mr Whiskers est aussi génial que ce que j'attendais d'un chat du genre. Il a les meilleures répliques du film, certaines étant tout bonnement merveilleuses tant dans l'écriture que dans le jeu de Reynolds.

Ça ne plaira clairement pas à tout le monde, mais l'humour et le propos de The Voices m'ont beaucoup touché et je suis donc facilement rentré dans l'univers. Le scénario et le déroulement des événements sont certes relativement simples, mais c'est efficace. Ryan Reynolds signe probablement son meilleur rôle à ce jour (ce n'est certes pas vraiment compliqué), en espérant qu'on continue à lui en donner des comme ça plutôt que ce à quoi il est habitué, tandis qu'Anna Kendrick et Gemma Arterton sont toujours aussi bonnes (actrices, qu'on s'entende bien).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 390 fois
3 apprécient

Ripper- a ajouté ce film à 18 listes The Voices

Autres actions de Ripper- The Voices