“Le masque et la plume”

Avis sur The Wife

Avatar CineFiliK
Critique publiée par le

Un appel officiel de Suède annonce à l’auteur Joe Castleman qu’il va recevoir le prix Nobel de Littérature. Un grand honneur pour lui et sa femme Joan, qui a fait plus que le soutenir.

Derrière chaque grand homme se cache une femme. Joan le sait bien, après des années de silence et de sacrifices. Epouse, mère, accompagnatrice, infirmière, muse et bien plus, celle qui se définit comme une « faiseuse de rois » aspire à de nouveaux ciels. Sans demander la lumière, elle ne supporte plus désormais l’ombre. « Surtout, ne me décrivez pas telle une victime, je suis beaucoup plus intéressante que cela. », dit-elle à un éventuel biographe.

Néanmoins, ni son histoire ni le film ne convainquent totalement, n’échappant guère aux schémas classiques, attendus. Le secret de famille ne tient pas longtemps et le final radical s’avère une échappatoire facile. Hélas pour Glenn Close, très digne, dans cette histoire de plume et de masque.

5.5/10
twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 319 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de CineFiliK The Wife