Quand la sorcière montre sa lune

Avis sur The Witch

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Ha ! C'est comique ! Ce film, je l'ai découvert une première fois il y a quelques mois. Seulement, la version était mal montée, les séquences étaient dans le désordre. J'ai vite eu un doute vu le peu d'intérêt d'avoir les scènes dans le désordre (si ce n'est brouiller les pistes) mais je n'ne ai été vraiment certain que lorsque le générique est survenu 10 minutes avant la fin... Ça m'a rappelé la fois où j'ai voulu copier "Bambi", j'avais mis la vitesse de gravure trop rapide, du coup tous les chapitres se sont retrouvés dans le désordre. C'est peut-être ce qui est arrivé ici ? En tous cas, je regrette de n'avoir pas gardé le DVD de "Bambi" car c'était assez surréaliste : je me souviens que le film s'ouvrait alors sur un incendie avec les animaux terrifiés ! J'imagine que n'importe quel bambin voyant cette version aurait été terrifié. Pour en revenir à "The witch", je partais donc avec un certain a priori étant donné que j'en avais compris les grandes lignes et que j'avais pu constater qu'il ne se apssait pas grand chose.

Mais j'ai quand même bien fait de regarder. Parce que mine de rien, il y a quand même quelques subtilités qui m'avaient échappé. En plus, la mauvaise version était amputée de 15 minutes. Le récit est ici donc plus linéaire, plus abordable et permet vraiment de vivre l'ambiance que l'auteur a tenté d'installer. Ce n'est pas inintéressant mais force est d'avouer qu'on s'emmerde quand même un peu, surtout durant la première moitié du film. On a vite fait le tour des personnages, c'est déjà un premier problème, ils ne nous surprennent pratiquement plus après 10 minutes de film. L'évolution est on ne peut plus logique. J'aime bien l'idée de les montrer aussi respectueux de leur religion, mais là aussi on a vite fait le tour. Surtout que la sorcière est bien réelle, que ce n'est pas leur fanatisme religieux qui leur fait voir des choses qui ne sont pas réelles. C'est un peu dommage. Quand à la sorcière, elle n'est pas très présente : elle tourmente ses victimes (avec son complice) mais les interactions, aussi rares soient-elles, sont à chaque fois ellipsées. C'est très dommage. Mais bon, ça reste sympathique parce que les personnages sont chouettes en soi, que la situation de base, même si elle ne décolle que vers la fin, et pas de beaucoup, est intéressante.

La mise en scène est soignée mais un peu molle. Je n'ai rien contre la contemplation à condition qu'il y ait quelque chose à contempler. Soit de la beauté, soit de l'action. Ici ce n'est ni l'un ni l'autre. La caméra va suivre lentement un personnage qui se prépare sans se presser : le cadre n'est jamais sexy, le mouvement n'est jamais intéressant, on sent même que la lenteur est forcée, peu naturelle et donc pas vraiment hypnotique. Les décors sont chouettes et sont bien filmés. Les acteurs sont très bons (ces gosses sont impressionnants, les parents aussi) ; l'héroïne a une jolie paire de fesses et est très mignonne. Les images sont un peu glauques, surtout lorsque l'horreur s'invite vraiment. mais force est d'avouer que c'est surtout la BO qui provoque le frisson. Bien sûr, il y a des scènes angoissantes, j'ai trouvé la fin assez flippante (légère chair de poule), mais c'est vraiment le travail du son qui fait ça. Un travail du son qui se réduit, hélas, trop souvent à de la 'musique' (seule le dialogue final est bien amené en off) mais qui fait son effet (même si c'est facile). Faudrait d'ailleurs s'amuser à remixer le film en mettant de la country par-dessus pour voir le résultat.

Bref, c'était pas déplaisant à suivre mais ce n'est que dans le dernier tiers que je me suis vraiment senti happé par le film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 374 fois
2 apprécient

Autres actions de Fatpooper The Witch