Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche The Wrestler

Critiques de The Wrestler

Film de (2008)

Sweet Child Of Mine

On reconnait bien la patte d'Aronofsky en regardant ce film. On retrouve le coté un peu torturé des personnages. Un catcheur au moment le plus bas de sa carrière, rejeté par sa fille, qui doit combler ses fins de mois avec un boulot dans un hyper-marché. Une mère célibataire, stripteaseuse le soir pour pouvoir s'en sortir. Et cette volonté qu'ont les personnages pour réussir à atteindre leur... Lire l'avis à propos de The Wrestler

41 2
Avatar Amethyste
8
Amethyste ·

Requiem for a wrestler.

Il aura fallu que Mickey Rourke attende d’être physiquement détruit pour qu’enfin on lui propose le rôle de sa vie. Dans The Wrestler, le playboy sexy de 9 Semaines ½ est presque méconnaissable tant son visage semble gonfler dans tous les sens, pourtant c’est dans ce film qu’il arrive enfin a toucher plus le spectateur que le corps de Kim Basinger. Qu’il est en effet touchant, ce grand gorille... Lire l'avis à propos de The Wrestler

51 10
Avatar Jambalaya
9
Jambalaya ·

Jamais au tapis

Je ne partais pas conquise d'avance par The Wrestler de Darren Aronofsky, mais force est de reconnaître que j'en suis sortie troublée, émue, voire abasourdie, par cette rencontre avec, non pas l'acteur, mais l'homme blessé que l'on découvre à vif, sous la masse hallucinante et torturée de chair et de muscles. Mickey Rourke, corps puissant et coeur fragile, vivante incarnation de Randy The... Lire l'avis à propos de The Wrestler

73 37
Avatar Aurea
8
Aurea ·

Calamity Jane, cheveux blonds gominés.

Le catch c'est marrant, c'est festif...et c'est aussi du chiqué. Ce sont d'abord les cirques qui, au milieu du 19ème siècle en Europe, présentaient des spectacles de lutte avant que le flambeau soit repris aux Etats-Unis dans les années 60, pour en faire ce que l'on connait aujourd'hui, à savoir une bonne dose de faribole entre 2 tranches de connerie. - The Wrestler - nous amène dans les... Lire l'avis à propos de The Wrestler

19 4
Avatar FPBdL
8
FPBdL ·

L'homme, L'échec, La vie.

Dur de parler de ce film qui à chaque visionnage remue en moi quelque chose de très émotif. Pour moi Aronofsky a réussi en 1H45 à traiter avec tendresse et justesse nombres de sujets aussi indispensables que dur à cerner. Et tout ça au travers du personnage de Robin alias The Ram, un catcheur à la peau burinée par les années et à la vie aussi mouvementée que triste.... Lire l'avis à propos de The Wrestler

13 1
Avatar Bastien Debiée
10
Bastien Debiée ·

Critique de The Wrestler par MrShuffle

The Wrestler (Le catcheur pour les anglophobes) est le quatrième film du prétendument génial Darren Aronofsky qui, pour une fois, a réussi un film. Robin Ramzinski, même s'il préfère qu'on l'appelle Randy, est catcheur professionnel. Enfin il l'était avant. En 1988, The Ram donnait son plus beau combat contre l'Ayatollah au Madison Square Garden. Vingt ans plus tard, Randy travaille dans un... Lire la critique de The Wrestler

24 4
Avatar MrShuffle
9
MrShuffle ·

Critique de The Wrestler par Kaneda

Aronofsky filme presque toujours son acteur de dos. Comme si les regards des spectateurs, l'objet de toutes les attentions, tout ça était aujourd'hui derrière lui. Parce que The Wreslter c'est avant tout un film sur un homme, un catcheur, un acteur, Mickey Rourke. L'histoire d'un homme dont la raison de vivre été d'être reconnu, acclamé, aimé par le public. Un amour aussi fort que bref. Une fois... Lire l'avis à propos de The Wrestler

10 1
Avatar Kaneda
7
Kaneda ·

Quand ça devient dur, lutte

Après s'être méchamment perdu en route avec le pompeux The Fountain, Darren Aronofsky redescend sur Terre avec son quatrième film. The Wrestler est donc, comme nos amis anglophones l'auront déjà compris, l'histoire d'un catcheur, mais pas n'importe lequel: une icône à la poursuite de sa gloire passée depuis maintenant vingt ans. Un sujet à priori simple qui semble bien loin des complots... Lire la critique de The Wrestler

13 2
Avatar Plug_In_Papa
7
Plug_In_Papa ·

Mon Dieu, pourquoi m'as tu abandonné ? Ah ? ah bon, ah oké... Non non c'était pour savoir...

Aronofsky arrive à retransmettre magistralement la fatigue physique et morale de ce vieux catcher moche aux cheveux sales. Ceux qui ont vu Black Swan avant ce film reconnaîtront le même souci du réalisateur de montrer un corps en souffrance. Les gestes de Mickey Rourke sont lents, sa peau garde les traces d'années de combats, ses genoux craquent, ses cheveux font peur... Mais le plus réussi, le... Lire la critique de The Wrestler

9 4
Avatar parasaurolophus
7
parasaurolophus ·

Mon Ode à la MILF (ma critique légèrement hétéro-beauf)

Pas grand-chose à dire sur le film. Le milieu du catch est très bien documenté. Et Mickey Rourke est tellement l'incarnation vivante, viscérale de cet "old piece of meat", ce symbole moisi de l'ultra nationalisme des Etats-Unis des 80's, que tout ce qu'a eu à faire le réalisateur, c'est allumer la caméra et filmer à la bonne distance. Ce qu'il fait, sans surprise. Non, la surprise s'est... Lire la critique de The Wrestler

12 7
Avatar Robert Johnson
8
Robert Johnson ·