Affiche The Yards

Critiques de The Yards

Film de (2000)

Les aiguilleurs du fiel

Reprendre et amplifier : tel semble être le mot d’ordre que se donne James Gray pour aborder son deuxième film. Bien des éléments de Little Odessa se retrouvent en effet dans The Yards : un rapport fraternel et initiatique (même sans lien du sang), une famille... Lire l'avis à propos de The Yards

38
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Critique de The Yards par Ghettoyaco

J’adore James Gray. Je n’en étais pas totalement sûr après avoir vu We own the night et Two lovers, que j’avais tout de même beaucoup aimés, mais avec The Yards, j’en ai la certitude. Déjà, ce premier plan. Sans avoir lu aucun synopsis, sans avoir vu aucune bande annonce, il est possible de comprendre et de connaître le personnage de Marky Mark avec ce plan uniquement. Une sorte de... Lire l'avis à propos de The Yards

28 5
Avatar Ghettoyaco
10
Ghettoyaco ·

Tragédie moderne.

Repéré grâce à son sublime "Little Odessa", James Gray continue de s'attaquer à l'image de la famille et aux grandes tragédies de la classe moyenne avec ce drame shakespearien en diable qui, s'il n'a pas la force du précédent film de Gray, orientation grand public oblige, n'en reste pas moins un beau moment de cinéma, aussi élégant que tragique, renforcé par une photographie magnifique et par un... Lire l'avis à propos de The Yards

22
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

Clair - Obscur

C'est à 25 ans que James Gray réalise son premier film avec l'excellent Little Odessa, remportant notamment un lion d'argent à Venise puis 6 ans après qu'il met en scène son second, The Yards, où il nous emmène dans le milieu des entreprises du métro new-yorkais pour y suivre un jeune homme tout juste sorti de taule. Et c'est dans ce milieu-là que James Gray jette... Lire l'avis à propos de The Yards

22 2
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Rigoureux, lent, crépusculaire, GRAND !

James Gray nous refait avec "The Yards" un nouveau "Little Odessa", en plus ample, en plus spectaculaire, mais aussi en plus définitivement pessimiste. Sur ce film rigoureux, qui s'offre le luxe de la lenteur et d'un seul coup de feu - comme pour se détacher des plaisirs associés aux films du genre -, les ombres de Visconti et de... Lire la critique de The Yards

10 1
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·

Métro, boulot, mafioso

Polar aussi sombre que sa photographie - très réussie au demeurant - The Yards c'est le retour du perfectionniste James Gray, pas moins de 6 ans après son premier très bon Little Odessa... Léo (Mark Wahlberg), 24 ans, sort de 16 mois de taule pour vols de voitures et souhaite rentrer dans le rang, dans les "yards" du... Lire l'avis à propos de The Yards

7
Avatar RimbaudWarrior
8
RimbaudWarrior ·

Itinéraire d'un enfant raté

Tout juste sorti de prison, Leo Handler (Mark Wahlberg) cherche du travail auprès de son oncle (James Caan) dirigeant une entreprise de fabrication de trains et métros, entreprise dans laquelle travaille son meilleur ami Willie (Joaquin Phoenix). Un soir, Willie va saboter les trains de la concurrence avec ses amis, et demande à Leo de faire le guet. Mais l’opération tourne mal, Willie tue le... Lire la critique de The Yards

13 2
Avatar Tonto
9
Tonto ·

Alea Jacta Est.

Les lumières sont allumées dans l'immeuble, la fête à devenir attend son élément déclencheur. Jeune homme au regard vide mais au cœur gros, Leo Handler ne vit plus pour lui, mais pour sa mère, fragile créature blessée par les années. Dicté par ses désirs, il s'enfonce dans les bas-fonds avec son ami et bientôt rival, Willie Gutierrez où seul l'individualisme prône comme valeur sûre. "The... Lire l'avis à propos de The Yards

12
Avatar 21st Century  Christ
9
21st Century Christ ·

Critique de The Yards par Horse

J'aime James Gray, mais contrairement à certains je ne le vénère pas. Les moyennes qu'affichent la plupart de ses films me paraissent très hautes. Cependant The Yards est à la hauteur de son beau 7,4. 2ème long de notre amis James après de bons débuts sur Little Odessa et première collaboration avec Mark Wahlberg et sa muse Joaquin Phoenix. Une doublette que l'on retrouvera pour La nuit nous... Lire l'avis à propos de The Yards

6
Avatar Horse
7
Horse ·

La vie du rail au temps des Atrides

Image noire. Bruit d'accompagnement sourd, à la fois difficile à identifier et familier. Quelques points lumineux, très mobiles, à la façon de micro étoiles filantes. Travelling arrière et élargissement du champ - un tunnel et des rails, un métro qui sort du tunnel dans un paysage uniformément gris. A l'intérieur, Mark Wahlberg, visage inexpressif, est assis dans un cadre presque aussi gris. On... Lire la critique de The Yards

15 2
Avatar pphf
8
pphf ·