Shaun lost the head

Avis sur This is England

Avatar Fritz Langueur
Critique publiée par le

Ce qui marque le plus dans le film de Meadows est cette incroyable humanité qui le traverse avec fulgurance. Le piège le plus attendu était pour lui de tomber dans une espèce de docu fiction dur, sans concession sur la montée de la mouvance skin dans l‘Angleterre tatcherienne. Certes ambitieux mais déjà vu et revu.
A l’inverse, il s’attaque au sujet, mais sans manichéisme, sans préjuger. En ciblant quelques personnages types autour du jeune Shaun, il nous propose plutôt un film à la dimension sociale, plus démonstratif sur une jeunesse sacrifiée et qui ne peut croire en l’avenir. De ces jeunes coincés entre l’arrivée des nouvelles technologies et la misère ambiante et omniprésente, il dessine un portrait d’ensemble sensible.
Chacun étant emblématique dans la manière d’appréhender ses peurs ou ses ressentiments. Le parcours de Shaun est à ce sujet exemplaire, de l’appartenance presque par hasard au milieu, il va trouver petit à petit une « famille », une raison d’exister aux yeux des autres. Sa progression intellectuelle, nuancée de pertes et de victoires sur lui-même débouchera sur une prise de conscience, annonciatrice d’une saine maturité.
Si Shane Meadows cible les eighties comme toile de fond, son discours est beaucoup plus universel et peut s’appliquer à toutes les époques. Son Shaun, interprété par le génial Thomas Turgoose, a eu de la chance, mais combien sont ou resteront sur le carreau ? Ce film d’une rare intelligence et maîtrisé de bout en bout, est de la veine du grand cinéma britannique, on pense à aux premières œuvres de Loach ou de Frears. Beau compliment ? Oui ! Et amplement mérité !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 179 fois
1 apprécie

Autres actions de Fritz Langueur This is England