Le titre est plus drôle que le film

Avis sur Thor : Ragnarok

Avatar Loopkin
Critique publiée par le

Que l'on aime ou pas le film, Les Gardiens de la Galaxie a apporté une chose à la grande mode des films de super héros : l'humour. Le film est réussi sur ce plan, dans le sens où les blagues font (généralement) mouche et que l'action ne s'en voit pas cassée. Un nouveau courant est donc arrivé, celui des super héros trorigolos. Deadpool n'a plus à prouver son décalage, Doctor Strange s'est vu affublé de ce petit cynisme british (le héros est américain, mais non Benedict, on ne me la fait pas, comme dirait Georges McFly), et le deuxième épisode des Gardiens n'est pas en reste (mention spéciale à la scène du scotch). J'aurais pu parler de Suicide Squad, mais j'ai terminé ma boîte de Xanax en le visionnant.

"Mais alors, on tient un truc !" s'est dit le réalisateur de Thor 3. Sauf que visiblement, il ne l'a pas tenu assez fort. Le film se veut "pop", coloré, et veut rendre ses héros, habituellement sérieux (on parle de dieux quand même, demandez à Kratos ce qu'il en pense), légers et amusants. Sauf qu'ils sont complètement cons, et vraiment lourds. La scène du début avec le démon Surtur donne déjà le ton : celui-ci annonce son plan de méchant, la voix grave et le ton sombre. Que fait Thor ? Il est coincé dans une chaîne, dos à Surtur, et du coup lui dit "attends une seconde". Et la scène dure 4 minutes comme ça. Hyper. Drôle.
Alors on pourrait dire que oui, ça reste un film assez spectaculaire, avec ses scènes de baston comme on les aime (l'utilisation de Immigrant Song de Led Zeppelin fait toujours son petit effet). Sauf que celui est vendu comme un film d'action drôle. Cela se ressent du début à la fin. Car même quand Asgard est détruite INTÉGRALEMENT, un blaireau trouve le moyen de blaguer, du genre "on pourra toujours reconstruire... explosion ah bah non MDRRRRR". Cela ne fonctionne pas. Dans les Gardiens 2, sans spoiler, la scène finale est assez émouvante, car on met de côté l'humour pour nous ramener à la réalité, à la perte d'un être et à ce que cela implique. Thor 3 s'est dit "f*ck, je suis marrant moi". Mais il ne l'est pas. Car comme cette pseudo légèreté est omniprésente, mais pas amusante, on passe le film à se sentir coupable de ne pas rire, comme face à un humoriste nul de chez Ruquier.
Au final je lui mets 4 pour l'arc de Hulk sur Saakaar que j'adore, pour Hela qui pète la classe, et pour Led Zeppelin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 91 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Loopkin Thor : Ragnarok