Délire à Thor et à travers

Avis sur Thor : Ragnarok

Avatar ConFuCkamuS
Critique publiée par le

L'avantage d'un film comme les Gardiens de la Galaxie, en dehors du fait qu'il fut l'une des seules vraies réussites de Marvel Studios, c'est qu'il permet une remise en question chez certains déjà installés avant lui. Iron Man reste indissociable de son interprète (Robert Downey Jr), quelque part entre l'ironie et le registre intimiste. Captain America a surpris avec un ton étonnamment critique et mélancolique de la part d'un héros initialement forgé pour glorifier la toute puissance américaine. Le seul qui a eu bien du mal à se faire son propre nom, c'est Thor. Coincé entre les aspirations heroic-fantasy ronflantes et des mises en forme peu inspirée de Kenneth Brannagh ou Alan Taylor, le demi-dieu Asgardien est plus l'objet de plaisanterie que d'une réelle sympathie comparé à ses collègues. Le bilan pour lui commençait à devenir critique, et c'est le succès de ses nouveaux copains protecteurs de la galaxie qui vont le débloquer.
Pour sa troisième apparition en solo, Thor s'est adjoint les services du réalisateur Taika Waititi (qui s'est plutôt démarqué dans le genre comique). Ragnarok a beau reprendre le titre d'un comics assez sombre et apprécié du fan, le film va complètement retourner la table en offrant à son héros lanceur d'éclairs sa première comédie. Oui, très clairement, ce troisième opus ne cherche plus à feindre la gravité. Ce qui compte maintenant, c'est le plaisir immédiat et l'humour. Et il faut reconnaitre qu'il s'en sort très bien dans le domaine. Fan ou pas fan, fidèle ou blasphémateur, peu importe. Si les deux premiers opus avaient été de brillantes réussites, cette liberté de ton gênerait peut-être. Mais comme ce n'est pas le cas, qui s'en plaindra? En tout cas, pas Chris Hemsworth qui s'amuse comme un petit fou, dans un numéro mêlant charme et auto-dérision.
Tous ses partenaires s'inscrivent dans le même registre, et c'est un vrai bonheur. De Tom Hiddleston (encore une fois impayable en Loki) à l'incomparable Jeff Goldblum, une nouvelle fois hilarant, en passant par Tessa Thompson ou Taika Waititi lui-même (qui campe le délirant colosse de pierre Korg). Même la méchante Cate Blanchett fait preuve d'une outrance totalement assumée la rendant ridicule. Rien n'est grave, tout est fun, c'est un peu le crédo du film. Et la réalisation a le mérite de proposer des scènes d'action claires et efficaces, à défaut d'être mémorables.
Oui, ce mantra a ses limites. Quelques blagues tombent à plat, et il est bien difficile d'accrocher à une histoire planquée derrière une tonne de délires fluos et de répliques bien senties. J'ai également un peu de mal avec le traitement réservé à Hulk, limité à un rôle de géant stupide, et aux trop nombreuses références aux Avengers. Il est clair que Thor peut maintenant exister sans eux. C'est dommage d'avoir eu à attendre le troisième volet pour apprécier le personnage, mais il a enfin réussi à trouver un créneau sur lequel il déménage du tonnerre. Un nouveau gardien de la galaxie est dans la place.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 20 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de ConFuCkamuS Thor : Ragnarok