L'Anus de Satan !

Avis sur Thor : Ragnarok

Avatar HITMAN
Critique publiée par le

Ce troisième chapitre sublime la trilogie Thor dans une aventure cosmique à l'humour décalé, très Gardiens de la Galaxie, le Dieu du Tonnerre y est confronté à sa sœur aînée Hela, la Déesse de la Mort. Dans ses nouvelles mésaventures, deux ans après les évènements d'Avengers : L'Ère d'Ultron. Le digne héritier d'Asgard retrouve d'anciens visages familiers pour le seconder dans cette revanche, son manipulateur de frère adoptif, le Dieu de la Malice, Loki ainsi que son collègue de travail, le Dieu de l'Arène, Hulk notamment dans un combat de gladiateurs des Titans et sans oublier l'Asgardien Heimdall, l'ancien gardien du Bifröst. Un dix-septième film, cinquième étape de la phase III de l'Univers Cinématographique Marvel financé par le producteur Kevin Feige pour la modique somme de 180 millions de dollars réalisé par le cinéaste & comédien Taika Waititi (À chacun sa chacune, Vampires en toute intimité) dont l'intrigue s'inspire librement des comics Ragnarok et Planet Hulk.

Couché !

Le Lord du Tonnerre,Thor forge une alliance avec son frère Loki, le colérique Hulk et Scrapper 142, une guerrière Valkyrie pour neutraliser sa sœur Hela, la déesse de la Mort, qui s'apprête à détruire le royaume d'Asgard.
Dans le rôle-titre du fils d'Odin, Chris Hemsworth (Escapade fatale, Men in Black International), Tom Hiddleston (The Deep Blue Sea, Kong : Skull Island), Cate Blanchett (Elizabeth, La Prophétie de l'horloge), Mark Ruffalo (Le Dentiste, Insaisissables 1&2), Idris Elba (Belle Maman, Hobbs and Shaw), Jeff Goldblum (L'Invasion des profanateurs, Hotel Artemis), Tessa Thompson (Terreur sur la ligne, Creed 1&2), Karl Urban (Face aux démons, Hangman), Anthony Hopkins (Hamlet, Transformers : The Last Knight), Benedict Cumberbatch (Amazing Grace, Avengers : Endgame) et Rachel House (À la poursuite de Ricky Baker, Vaiana, la Légende du bout du monde). Sans oublier les caméos de Luke Hemsworth, Matt Damon, Sam Neill, Zachary Levi, Ray Stevenson, Tadanobu Asano, Stan Lee et Scarlett Johansson. Sans oublier en V.O, Clancy Brown, Taika Waititi et Lou Ferrigno.

Le soleil va bientôt se coucher !

Après la mort du « Père de Toute Chose », le dieu Odin, Thor et Loki sont transportés sur la mystérieuse planète Sakaar gouvernée par le Grand Maître qui organise des combats de gladiateurs. Thor doit alors combattre son ami Hulk, considéré comme le guerrier le plus puissant et acclamé par les habitants de l'endroit. Pendant ce temps, sur Asgard, la déesse de la Mort, Hela engendre un règne de terreur. Thor devra trouver un moyen de s'échapper de cette planète qui a fait de lui un esclave afin d'aller défendre son royaume et son peuple, du Ragnarök !

À l'aide !

C'est un épisode qui commence sur les chapeaux de roues avec un vent de fraîcheur dans la galaxie Marvel, un blockbuster épique totalement décomplexé avec la confrontation enflammée de Thor & Surtur à Muspellheim, suivie du retour du fils d'Odin sur Asgard et la Terre, le temps de dire bonjour à Loki & au Docteur Strange et adieu à Odin pour passer une bonne partie colorée de l'œuvre sur Sakaar pour partir dans une dernière partie funeste avec un final destructif à Asgard ! Ragnarök bien qu'amusant laisse derrière lui une ribambelle de superhéros sur le carreau (notamment le Trio palatin, prémisse des deux derniers Avengers) et détruit les armes divines sur le Hit, Immigrant Song de Led Zeppelin. La musique du compositeur Mark Mothersbaugh reflète aussi très bien les différentes bastons entre envolées orchestrales et mélodies électroniques.
La mise en scène dynamique à l'esthétique rétro-BD réserve de nombreuses surprises aux fans hardcore de la Marvel, le Néo-zélandais Waititi se distingue par son avalanche de super-vilains charismatiques et iconiques, par les nombreux extraterrestres superbement modélisés & animés en 3D par ILM et surtout par son humour décontracté et imprévisible. Certes l'histoire ne gagnera pas l'Oscar du meilleur scénario mais réserve de truculents dialogues incisifs entre le Lord du Tonnerre, son perfide faux frère et l'Incroyable Hulk ! Avec ses 854 millions de dollars de recettes mondiales, Ragnarök se place onzième dans le box-office du MCU, il dépasse facilement plusieurs opus de la phase I & II mais aussi aisément ses deux ainés de la trilogie (le premier trop Shakespearien doublé d’une histoire d’amour gnangnan & le deuxième ennuyeux dans ses combats inter-dimensionnels d’amour toujours aussi gnangnan) dans la qualité et l'audace.
Pour finir le Roi d'Asgard Hemsworth revient newlook dans cette cinquième incarnation de la divinité de la mythologie scandinave, plus convaincant et musclé que jamais.

Salut copain !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 540 fois
11 apprécient

HITMAN a ajouté ce film à 9 listes Thor : Ragnarok

Autres actions de HITMAN Thor : Ragnarok