Journal d'un survivant

Avis sur Titanic

Avatar Arkeniax
Critique publiée par le

Extrait d'un journal intime retrouvé dans les ruines d'un chalet incendié

Jour 35

Ça va bientôt faire 10 jours que je me suis retiré dans ce vieux chalet en montagne.
Un petit coin bien sympa : Pas de voisinage, pas de grandes routes, et la ville la plus proche est à 5km d'ici.
Pour l'instant, ça a l'air d'aller : J'ai suffisamment de vivres et bois de chauffage pour survivre pendant quelques semaines, la vue est superbe, et Dieu merci, ILS ne sont pas là.
Putain, et dire que j'ai été obligé de m'enfuir et de me cacher parce qu'une bande de tarés fanatiques me poursuit, ça fait chier quand même.

Bon, je l'ai quand même un peu cherché, mais
Non, il ne faut pas que je raisonne comme ça. si je commence à me dire ça, ILS auront gagné.
Pour l'instant, tout va bien, je vais rester planqué encore quelques semaines, le temps que l'affaire se tasse.

Jour 42

C'était trop beau pour être vrai.
Il y a 2 jours, ILS ont débarqué. Comment ils ont eu vent que je possédait ce refuge, j'en sais rien, une chose est sure, ILS sont là ! Et bien sur, ils ont pensé à ramener avec eux leur arsenal pour la chasse aux éléphants.
Putain.
Ils ont rapidement installé un petit campement autour du chalet, ils ont coupé la ligne du téléphone, et ils se relaient pour surveiller la porte d'entrée. C'est clair et net, je suis prisonnier loin de tout.

Jour 45

5 jours que ça dure. 5 !
Tous les jours, à intervalle régulier, ils me hèlent et me provoquent. Tous n'attendent de moi qu'une chose : Que je m'excuse pour avoir dit que je n'aimais pas Titanic. Bizarrement, ils n'essayent pas de rentrer dans le chalet, du coup, j'imagine qu'ils essayent de m'avoir à l'usure plutôt que par le meurtre. Les cons.
Au début, je n'ai fait que les ignorer, mais petit à petit, leur présence a commencé à devenir irritante, du coup, il y a 2h, j'ai craqué et je leur ai dit d'aller se foutre leurs pétoires là ou je pense. J'ai été chaleureusement accueilli par une volée de plomb. Heureusement que le chalet est en bois de sapin, ça résiste bien.
Ça fait vraiment chier. M'enfin, ils peuvent toujours se gratter pour que je change d'avis, maintenant.

Jour 61

Plus de 2 semaines et ils s'obstinent.
Par contre, fait étonnant, j'ai remarqué que ce ne sont pas des mercenaires à la solde de James Cameron, comme je le pensais, mais une bande de cinéphiles enragés.
Je l'ai su lorsque, l'autre jour, l'un d'entre eux m'a crié "Philippe, on sait où tu te cache, viens ici qu'on te bute, enculé !", ce qui a provoqué l'hilarité de toute l'assistance. Clairement pas des gens normaux.

Jour 67

J'ai surestimé mes réserves de nourriture.
C'est peut-être le stress qui m'a fait plus consommer que prévu, mais une chose est sure : Je n'ai quasiment plus rien à manger.
ILS se montrent de plus en plus pressants dans leurs exigences. L'autre jour, j'ai du en virer un à coup de pied alors qu'il essayait de forcer le passage à travers la fenêtre de la cuisine. Je crois bien qu'il s'est pris un éclat de verre dans la joue. Tant pis pour lui, ça lui apprendra.
Je commence toutefois à penser que je suis vraiment dans la merde.

Jour 70

J'ignore comment, mais ILS semblent être au courant que mes provisions s'amenuisent. Ce matin, ils m'ont appelé, me disant qu'ils voulaient me proposer un arrangement.
Ils m'ont fait une proposition sadique : Je reconnaissais enfin avoir eu tort quand j'ai dit que Titanic est un mauvais film, et ils acceptent de me filer de la bouffe, et accessoirement de me foutre la paix.
Des clous. J'ai pas l'intention de ramper devant une bande de dégénérés à la gâchette facile. Je ne changerais pas d'avis.
Je ne changerais pas d'avis
Je ne changerais pas d'avis
Je ne changerais pas d'avis

Jour 75

Bien qu'ils aient coupé l'arrivée d'eau depuis un moment, j'en récupère via la neige qui s'accumule sur le rebord des fenêtres. Une opération qui pourrait s’avérer bon enfant, si seulement je pouvais éviter de craindre de me prendre une bastos calibre 60 venant d'un des tarés en face.
Et pour en rajouter une couche, ces connards s'amusent à envoyer des bouteilles de bière contre les murs du chalet et à me provoquer à coup de "Hey, t'en veux un peu, toi aussi ?!".
En fait, être un survivant, c'est vraiment chiant...

Jour 80

Je crève de fin, mais rien à faire, ils n'obtiendront rien de moi.
C'est pas ma faute à moi si ce film est une merde !
La romance est à chier, le triangle amoureux est pourri, et le pire c'est que c'est la base de l'histoire ! merde, mais si la base de ton film est foirée, comment tu veux qu'il soit bon ? Ils sont cons, les mecs, ou quoi ? Les personnages ne sont pas du tout intéressants ou attachants, du coup toutes les mésaventures que les héros vivaient, je m'en foutais royalement ! Un film catastrophe qui n'arrive même pas à te faire ressentir un minimum d'empathie pour ses personnages. Bravo.
Et toute l'histoire, c'est une simple opposition entre les riches et les pauvres. Ouah, c'est tellement original, j'ai sans doute jamais vu ce sujet mille fois mieux traité dans 550 000 autres fictions !
1 milliard de dollars au box-office mondial pour CA ? Monde de merde !

Je les emmerde tous, tous ses fanboys débiles, ces tarés adorateurs de James Cameron. Oui, j'adore Terminator et Alien 2, mais ça ne m'oblige pas à aimer ce film.
Je me suis fait chier en le regardant, c'est mon seul tort, à priori.

Jour 90

J'ai faim, mais il faut que je tienne bon.
Mon ventre me hurle qu'il a besoin d'être rechargé, mais je suis dans l'incapacité de satisfaire ses attentes. J'entends leurs conversation, au dehors, ils sont de plus en plus nombreux à penser qu'une solution plus... expéditive pourrait régler définitivement mon "comportement déviant".
Ils sont près à aller aussi loin juste pour un film ? Quelle connerie !

Pourtant, ça serait si facile de les faire décamper, de pouvoir manger, de ne plus avoir faim, de ne plus avoir froid, de pouvoir dormir sans avoir peur de se faire lyncher, de

FAIT CHIER !

Jour 92

Bon, la situation s'est un peu calmée. Je n'ai pas entièrement craqué, et en plus j'ai à nouveau un peu de nourriture.
Ce matin, la faim me tiraillait trop, je suis allé à la fenêtre, et j'ai crié aussi fort que je le pouvais que même si le film ne me plaisait pas, au moins toute la partie du film avec le naufrage du Titanic est très bien faite. C’était le seul mérite que je pouvais lui accorder.
Ça a suffit pour calmer un peu les tensions, ils m'ont fait passer un panier bourré de sandwichs. Le plus drôle, c'est quand même le mot que j'y ai trouvé :

"Tu vois bien que tu peut être raisonnable, quand tu veux. Tu as passé la première étape,
maintenant clame haut et fort que Titanic est le meilleur film du monde et tout prendra fin.

PS: Tu as de quoi subsister pendant encore 3 jours, après quoi, on en finit. Réfléchis bien jusque là.
TROIS jours."

Donc, j'ai plus que 3 jours à vivre.
C'est con. Moi qui espérais voir un jour le remake de Metropolis.

Jour 94

Je savoure mes sandwichs comme le dernier repas d'un condamné.
Je mentirais si je disais que je n'ai absolument pas peur de mourir, mais ça fait longtemps que je me suis résigné à cette éventualité. En fait, dès qu'ils sont arrivés, j'ai su que je devrais sans doute renoncer à cette vie.
Je sais que je ne m'en sortirai sans doute pas, mais je préfère encore mourir que de donner raison à une bande de maniaques avec des fusils.
Et le plus drôle, c'est que ce seront eux les plus emmerdés de ne pas m'avoir converti à leur "vraie foi", comme ils l’appellent.

Jour 95

Comme convenu, ils arrivent.
Je les entends faire chauffer les moteurs de leurs voitures, ils vont enfoncer la porte à coup de bélier. Ils ont bien compris qu'ils arriveraient jamais à obtenir de moi ce qu'ils exigent, donc ils vont me faire fermer ma gueule définitivement.
Comme si c’était un mal d'avoir une opinion divergeant de celle des autres !
J'ose même pas imaginer ce qu'ils tenteraient s'ils savaient ce que je pense d'Avatar.

Mais bon, c'est comme ça, et pas autrement. Titanic ne mérite pas autant d'éloges.
J'accepte mon sort.
Ils sont tous cons, et ce film est une merde, ce film est une merde,ce film est une merdece film est une merdecefilmestunemerdecefilmestunem

CE FILM EST U

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4213 fois
27 apprécient · 13 n'apprécient pas

Autres actions de Arkeniax Titanic