Bande-annonce
Affiche Tokyo Godfathers

Tokyo Godfathers

(2003)

Tōkyō Goddofāzāzu

12345678910
Quand ?
7.7
  1. 2
  2. 9
  3. 14
  4. 38
  5. 127
  6. 570
  7. 1741
  8. 2301
  9. 965
  10. 308
  • 6.1K
  • 775
  • 3.4K

Gin, Hana et Miyuki sont sans-abris dans Tokyo. Ils découvrent un bébé dans un tas de poubelles. Ils décident d'aller rendre l'enfant à sa mère.

Casting : acteurs principauxTokyo Godfathers

Casting complet du long-métrage d'animation Tokyo Godfathers
Match des critiques
les meilleurs avis
Tokyo Godfathers
VS
Avatar Behind_the_Mask
9
Famille recomposée

L'immortel Satoshi Kon déroute. Loin du thriller glaçant d'un Perfect Blue, de la biographie d'une Millennium Actress transie d'amour pour le média cinéma ou des envolées science-fictionnelles vertigineuses au goût de Paprika, il met en scène cette fois-ci un véritable conte de Noël et nous invite tout simplement à vivre avec trois sans domiciles fixes mal assortis. A partager leur intimité et leur quotidien. L'obsession du réalisateur pour l'altération de la réalité est ainsi mise de côté....

22
Avatar Docteur_Jivago
4
Docteur_Jivago
Vivre est un exercice difficile

Alors que Gin, Hana et Miyuki, trois sans-abri vivant dans la rue, trouvent un bébé abandonné au milieu des ordures, ils décident de tout faire pour retrouver sa mère, ce qui va les emmener dans un périple où action, découverte et émotion seront au rendez-vous. J'ai vraiment eu du mal à rentrer dans cet animé malgré ses quelques bonnes idées, à l'image du point de départ. Satoshi Kon met en scène trois marginaux et antihéros avec ce transgenre, ce clochard bougon... Lire l'avis à propos de Tokyo Godfathers

18 13
Critiques : avis d'internautes (69)
Tokyo Godfathers
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Merry Christmas

Tokyo Godfathers est une belle petite parenthèse dans la filmographie foisonnante de l’un des grands cinéastes d’animation des années 2000, le défunt Satoshi Kon. Loin des incursions mentales et paranoïaques de Perfect Blue, voire même des saillies psychédéliques et SF de Paprika, Tokyo Godfathers se veut être un véritable beau conte de Noël avec tout ce que cela comporte comme... Lire l'avis à propos de Tokyo Godfathers

18
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·
La misère matérielle et psychologique, l'amour

Tokyo Godfathers raconte l'aventure de trois sans-abris amochés par la vie qui trouvent un bébé dans des détritus, et qui cherchent à retrouver ses parents. L'un est un alcoolique brut de décoffrage à affectivité enfouie, l'un est un homosexuel travesti en femme qui rêve d'avoir un enfant, l'une est un bout de femme qui a fugué de chez ses parents. La relation entre les trois... Lire la critique de Tokyo Godfathers

4 2
Avatar Jan DBBNT
9
Jan DBBNT ·
Critique de Tokyo Godfathers par Kreyket

Clairement pas le meilleur de Satoshi Kon mais très agréable tout de même. Très déroutants au début, on se fait vite aux personnages et je pense que tout le monde trouvera au moins de quoi s'attacher à un des trois. C'est souvent là le génie de Kon, il sait créer des personnages intéressants et attachants. Dans ce film, durant les deux premiers tiers l'histoire est un peu floue et le bébé n'est... Lire la critique de Tokyo Godfathers

4 2
Avatar Kreyket
7
Kreyket ·
Découverte
Lueurs sur la ville.

Pour qui a vu Perfect Blue et Paprika, Tokyo Godfathers est assez surprenant par son absence d’audace : réaliste, sans recours aux délires psychiques ou psychotropes,... Lire l'avis à propos de Tokyo Godfathers

33 7
Avatar Sergent Pepper
6
Sergent Pepper ·
C'est l'histoire d'un gars...

... ou plutôt c'est une belle histoire racontée par un gars génial qui a eu la mauvaise idée de nous quitter cet été (http://fr.wikipedia.org/wiki/Satoshi_Kon). Réalisateur du délurément coloré "Paprika", Satoshi Kon nous plonge dans la thématique de la famille avec Tokyo "Godfathers". Sur la trame d'un "Trois hommes et un couffin" aux accents dickensiens, il interroge en toute simplicité la... Lire la critique de Tokyo Godfathers

10
Avatar monsieurf
10
monsieurf ·
Toutes les critiques du long-métrage d'animation Tokyo Godfathers (69)
Bande-annonce
Tokyo Godfathers
Vous pourriez également aimer...