Nostalgie, et puis c'est tout

Avis sur Tom et Jerry, le film

Avatar NiERONiMO
Critique publiée par le

Avec des décennies de diffusion au compteur, difficile d'être passé à côté des fameux Tom et Jerry, fers de lance du slapstick d'animation des studios Metro-Goldwyn-Mayer (aujourd'hui Warner Bros.) ; aux côtés des Looney Tunes, le duo faisait ainsi office de référence du genre et était un rendez-vous incontournable pour le gamin que j'étais (bien que ma préférence allait aux premiers cités)... mais quid du long-métrage ?

En 1992 les deux comparses bénéficièrent en effet d'un portage sur grand écran, sobrement intitulé Tom et Jerry, le film : du fait de réminiscences entourant ce dernier, l'envie d'y rejeter un oeil s'imposa peu à peu, l'exercice du visionnage confronté aux souvenirs de jeunesse brillant encore et toujours d'un intérêt certain.

Bon, ici rien de folichon au bout du compte, le film cumulant bien trop d'écueils pour satisfaire ne serait-ce qu'un peu ; c'est bien dommage, car si l'anime demeurait en soi un produit avant tout pour enfants, le générique d'intro rappelle fort bien que sous ses dehors archétypaux se cache un ADN plutôt original, sa violence relativement prononcée ayant entre autre inspiré un duo parodique des plus reconnaissables (Itchy et Scratchy).

Seulement voilà, ce Tom et Jerry marque une mini-rupture vis-à-vis de son modèle au profit d'une intrigue peu recherchée, placée sous l'égide du bon sentiment et autre moralité sans âme ; passe encore que le film fasse parler ses protagonistes phares (une grande surprise), mais ses rebondissements prémâchés et l'utilisation de chansons hautement redondantes en gâchent l'attrait, d'autant que le scénario rappelant un peu Bernard et Bianca passe surtout pour un sous-Disney.

Les divers antagonistes du long-métrage, stéréotypés à l'extrême, illustrent à merveille ses déboires, entre humour passable et trame pas captivante pour un sous ; quelques gags prêtent malgré tout à sourire, et l'on apprécie les références au mythique Droopy, ainsi que dans une moindre mesure le ridicule Ferdinand, amusant bien malgré lui (et par dépit ?).

Bref, Tom et Jerry, le film, s'adresse clairement aux plus jeunes, la faiblesse du contenu l'animant ne pouvant prétendre à divertir comme il se doit un public plus avisé ; celui-ci aura cependant eu le mérite de raviver des souvenirs de jeunesse, de quoi faire vibrer ma fibre nostalgique à défaut de convaincre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 316 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de NiERONiMO Tom et Jerry, le film