“Laissez les devenir fous pour qu’ils deviennent sages”

Avis sur Toni Erdmann

Avatar first_name last_name
Critique publiée par le

Le film raconte l’histoire d’une relation père-fille des plus détonantes. Alors qu’elle travaille dans une grande entreprise à Bucarest, son père embarque dentiers et perruques pour la rejoindre, lui parler de sa vie, de son bonheur, et comprendre finalement si elle est heureuse.

Et dans cette grande entreprise, là ou l’on parle de “Business Plan” et “Outsourcing”, son père est celui par lequel le burlesque arrivera dans sa vie. C’est un pitre illuminé d’une inventivité folle et lorsqu’il s’incruste dans le quotidien de sa fille, le comique du duo est absolument remarquable.

Bref, on rit et on s’émeut comme au théâtre. L’écriture a la justesse des pièces de boulevard de Georges Feydeau et le film rappelle cette phrase que Jack Kerouac attribue à St Paul : “Laissez les devenir fous pour qu’ils deviennent sages”. Car au bal masqué de ces gens costumés en cravate, il a suffit du père, ce clown, pour les ramener à l’enfance, et les laisser rêveurs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 206 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de first_name last_name Toni Erdmann