Avis sur

Total Recall par QuatreFromages

Avatar QuatreFromages
Critique publiée par le

Je ne sais pas par où commencer.
Mon premier réflexe a été de chercher l'indulgence, en me disant "ça a mal vieilli". Mais il suffit de se souvenir que Retour vers le futur était sorti 5 ans avant pour se dire que, déjà, visuellement c'est impardonnable. On dirait les décors et les costumes des Power Rangers.
L'autre élément qui vient très vite semer le doute, c'est l'interprétation. On savait déjà que Schwarzie a plus de "charme" que de talent, mais là, c'est toutes les kluuds de l'IAD qui ont été castées.
Petit à petit, le scénar déroule une série de rebondissements grotesques et téléphonés. Je dois saluer le fait, malgré tout, que le ressort le plus évident a été déployé au milieu du film (et non pas à la fin, comme je m'y attendais), cédant la place à un méli mélo brumeux et spectaculairement capilotracté. Dans la série "révélations de dernière minute incohérente avec le reste du film", on ne fait pas mieux.
Après, il y a des aspects plus subjectifs. Mon penchant pour la S.-F, par exemple, regrette que l'on puisse tomber à ce point dans la facilité et galvauder tout le potentiel philo-éthique du genre, pour ne garder que quelques messages aussi profonds que "Les méchants ne respectent pas les femmes", "Est-ce un rêve ou la réalité ? On s'en bat les c', embrasse-moi avec la langue" ou encore "L'oxygène, c'est bien".
Bon, ok, j'exagère. Il y a aussi : "un homme se définit par ses actions, pas par sa mémoire". Cette déclaration tapageuse résume à elle seule le défaut majeur de ce film : au lieu de poser des questions, il ne fait qu'y répondre avec une prétention ridicule.
Blagues relous, clichés hollywoodiens, (petite) branlette intellectuelle, décors en carton pâte et rebondissements en plastique... une seule conclusion s'impose : Total Recall est une blague d'ado débutant ayant fumé son premier joint et à qui on a tenté d'expliquer les bases de la S.-F. mais qui n'en a retenu que les aspects formels les plus basiques et qui, en plein délire narcissique, n'a pas jugé son scénar suffisamment wat the fuck pour le donner en pâture au genre parodique. Il aurait dû, ça l'aurait peut-être sauvé.
Par contre, la musique est bien.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 364 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de QuatreFromages Total Recall