Blaxploitation

Avis sur Tout simplement noir

Avatar ConFuCkamuS
Critique publiée par le

Hasard du calendrier, la comédie de Jean-Pascal Zadi (également acteur principal) et John Wax arrive dans les salles alors que les mouvements contre le racisme se multiplient en France et outre-atlantique. Bien que le film détourne le principe du mockumentaire pour s'attaquer aux dérives communautaristes, Tout simplement noir quadrille surtout la zone trouble entre absurde et malaise.
C'est surtout évident lors des scénettes impliquant les vedettes dans leurs propres rôles. Je pense bien sûr à cette séquence sous haute tension entre Lucien Jean-Baptiste (chaud bouillant) et Fabrice Eboué. Mais aussi lors du dialogue nonsensique avec Ramzy Bedia et ses amis. Et enfin, lors d'un essai casting au top de l'inconfort avec un Mathieu Kassovitz plus volcanique que jamais. Ces trois moments pivots réussissent coup sur coup à montrer l'autodérision de leurs interprètes et à renvoyer à la face de JP (le héros) son irresponsabilité.
À vouloir politiser une cause sans l'appréhender, le corniaud prend non seulement le risque de la dénaturer mais aussi de la voir se faire récupérer par des "militants" aussi empotés que lui. C'est quand le film se saisit de ce problème que Tout simplement noir frappe fort. Il doit beaucoup à l'abattage de Jean-Pascal Zadi, qui n'est jamais meilleur que quand il met JP dans les situations les plus embarrassantes (ce rap avec Soprano !). Il est par contre beaucoup moins efficace au niveau de son intrigue, finalement très brouillonne puisqu'elle ne parvient jamais à dépasser son pitch. Prises séparément, les divers péripéties tiennent plus d'une succession de happenings que d'une narration pensée derrière le substrat chaotique du faux documentaire.
Sur un sujet aussi complexe que celui-là, Tout simplement noir n'est peut-être pas la tentative la plus réussie, mais il reste attachant même pour avoir osé le pas de côté. Peut-être pas toujours la position la plus appropriée, mais le film met beaucoup de cœur à l'ouvrage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 274 fois
3 apprécient

Autres actions de ConFuCkamuS Tout simplement noir