Avis sur

Tout va bien ! - The Kids Are All Right

Avatar Black-Night
Critique publiée par le

Tout Va Bien ! The Kids Are All Right est un bon et beau film. Une comédie pétillante et décomplexée qui aborde sans tabou la question de l’homoparentalité. Hormis un début un peu longuet qui sera vite rattrapé par la suite, ce film à la fois drôle et émouvant se vaut d’être vu pour la manière dont cette histoire d’un couple de lesbienne est traitée au sein d’une famille avec les complications que ça entraîne et les questions qui se posent notamment autour du père biologique dont la rencontre va quelque peu chambouler tout le monde. A partir de ce moment-là, le film devient très bon mais redescendra quelque peu dans mon estime dû à une fin où le personnage du père subi un traitement indigne et y est totalement délaissé.
Bien que le film soit bon, il est assez rare pour que je le souligne mais avant qu’il arrive certains évènements, ma note restait à 6, puis après est monté à 7, puis devait ce finir sur un 8 avant que la fin arrive et ne me fasse finalement rester à 7, car oui j’aurais préféré une autre fin, si cela est votre cas, manifestez-vous.
Un beau film emmené par une très très jolie bande son avec des belles compositions rythmiques de guitares dissimulés par-ci par-là du compositeur Carter Burwell et des musiques style pop-rock avec des beaux titres comme The Youth de MGMT, les titres Win et Black Country Rock de David Bowie, Same High de Uh Huh Her, Knife de CSS, Galatea’s Guitar de Gabor Szabo.
L’ensemble de l’œuvre est très bien réalisé par Lisa Cholodenko qui nous offre un superbe quintet d’acteurs débordant d’une formidable énergie avec Julianne Moore, Annette Bening, Mark Ruffalo, Mia Wasikowska, Josh Hutcherson véritablement tous extra mais mention spéciale à Julianne, Mark et Mia.
Malgré des défauts, c’est un beau film à voir, alors tout va bien.
Ma note : 7/10 !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 259 fois
7 apprécient

Autres actions de Black-Night Tout va bien ! - The Kids Are All Right