L'éternité d'un jouet ou la joie d'un enfant ? Une suite légèrement moins bonne mais excellente.

Avis sur Toy Story 2

Avatar FloYuki
Critique publiée par le

Après avoir parlé du premier opus, il était temps de parler de cette suite qui a beaucoup fait parler d'elle. Dans mon entourage, j'ai vu beaucoup pas mal de personnes me dire qu'il s'agissait de leur opus préféré dans la saga « Toy Story », ce que je peux comprendre mais que je ne partage pas totalement. Enfin, chacun à son chapitre préféré après tout et les goûts sont censés être respectés, qu'on soit d'accord ou pas. J'ai découvert ce long-métrage quand j'étais enfant et j'adorais le regarder autant que le premier. Avec le temps, je me suis senti prêt à en faire la critique et je dois admettre que j'aime toujours autant cette suite mais que je la trouve très légèrement en dessous du premier.

  • Positif

Personnages principaux: Woody (Jean-Philippe Puymartin) est un jouet au grand cœur qui refuse d'abandonner n'importe quel jouet d'Andy qui se trouve en difficulté. On sent qu'il aime Andy et qu'il a peur de le perdre au fur et à mesure qu'il grandit. C'est un personnage attachant et bien développé au fur et à mesure du long-métrage, surtout dans ses envies de rester un jouet aimé par les enfants, c'est une réflexion intéressante à suivre.
Buzz l'éclair (Richard Darbois) est un ranger de l'espace et un ami présent pour Woody lorsque celui-ci a besoin d'aide. On sent qu'il est déterminé à le retrouver pour le ramener à la maison et près d'Andy, sa détermination est encore plus belle quand on a vu le premier opus avant celui-ci. Dans touts les cas, c'est un ami sur lequel les jouets peuvent compter, surtout Woody.
Jessie (Barbara Tissier) est une cow-girl pleine d'énergie. Elle peut sembler énervante au début mais sa personnalité est très drôle et elle devient de plus en plus attachante au fur et à mesure qu'on apprend à la connaître. J'adore cette fille, elle se présente par sa personnalité pour cacher une profonde tristesse en elle, comment ne pas être attaché à ce personnage ?
Pile Poil est la mascotte du Western mais aussi de Woody et Jessie. Il agit parfois comme un chien fidèle à son maître mais surtout comme un fidèle destrier toujours prêt à aider Woody. Ce que j'adore avec Pile Poil, c'est qu'il arrive à se faire comprendre uniquement avec les expressions de son visage, et il sait être touchant par moments aussi.
Papy Pépite (Dominique Paturel) est un jouet qui a toujours été enfermé dans sa boîte, personne ne l'a jamais sorti pour jouer avec lui. On comprend que ça le rende heureux de ne pas être le seul jouet à partir dans un nouveau pays. D'ailleurs, on comprend ses actions quand on se met à sa place.

Personnages secondaires: Rex (Henri Guybet) est un dinosaure en plastique qui fait de son mieux pour aider à l'aide de sa connaissance des jeux-vidéos et ce, malgré son handicap (ses petits bras). C'est un personnage qui se veut plus drôle qu'autre chose mais c'est aussi un bon personnage pour montrer qu'il ne faut pas passer son temps à jouer à des jeux-vidéos mais plutôt à profiter de la vie réelle.
ZigZag (Jacques Balutin) est un chien fidèle qui cherche à retrouver le maître en lequel il a toujours cru, Woody. On peut dire que c'est la mascotte des jouets d'Andy mais c'est une bonne mascotte qui fait de son mieux pour aider les autres. Mais on comprend sa détermination de vouloir retrouver Woody quand on voit à quel point il avait confiance en Woody.
Monsieur Patate (Jean-Pierre Denys) est un jouet très heureux depuis qu'il est avec Madame Patate, ils agissent souvent comme des jeunes qui adorent se séduire et en profitent pour souvent exprimer leur amour. Ce qui est intéressant avec monsieur Patate, c'est de savoir si il se sent prêt à aller plus loin avec madame Patate depuis le temps qu'ils sont ensemble (plusieurs mois normalement).
Bayonne (Patrick Prejean) est un cochon-tirelire qui est considéré comme un jouet par Andy, même si c'est toujours pour le même rôle. Il est le jouet le plus sérieux de la bande parce qu'il est le seul à être responsable de la monnaie d'Andy. C'est un personnage moins drôle que Rex mais il reste drôle et intelligent vu certaines scènes.

Méchants: Al (Jacques Frantz) est un collectionneur qui est prêt à tout pour obtenir des jouets rares et en prendre soin pour les revendre au plus offrant. C'est un méchant qui marche parce qu'il permet de découvrir de nouveaux types de personnages, les collectionneur. Après, ce n'est pas un méchant aussi marquant que Sid mais il est efficace pour cette suite. D'ailleurs, on comprend ses envies de vouloir se faire de l'argent quand on se met à sa place, à faire la mascotte pour un magasin de jouets. En tout cas, on peut dire qu'il est déterminé.
Zurg (Laurent Gamelon) n'est pas vraiment un méchant dans cette histoire mais c'est le pire ennemi de Zurg alors je le mets ici. C'est un jouet maléfique qui ne fait qu'obéir à ce pour quoi il a été créé, détruire Buzz l'Eclair. Je le vois comme un Dark Vador et un Terminator mélangés mais dont on comprend les objectifs quand on sait que c'est sa seule raison de vivre. Il a beau être un méchant discret, je le trouve cool. Sinon, c'est le jouet le plus cool que j'ai jamais vu, je regrette de ne jamais en avoir eu quand j'étais enfant.

Références: On a quelques belles références sur le premier opus de la saga comme la voiture du Pizza Planet, mais aussi certains clins d’œil sur des sagas très connues comme « Star Wars » (avec le moment où on entend Buzz respirer à la première personne) ou les vieux western du XXème siècle, avant qu'ils soient en couleur. Bref, ce sont de belles références qui ne nous empêchent pas de suivre le long-métrage, surtout la toute dernière que je ne vous spoilerai pas. Ou même l'empereur Zurg qui est une parodie de Dark Vador et de Terminator, c'est génial. Mais j'avoue que ma référence préférée reste avec Rex qui poursuit la petite voiture.

Histoire: Woody sauvait un autre jouet du vide-grenier jusqu'à ce qu'il soit éjecté de son chien. C'est alors qu'Al le trouve et l'enlève pour l'emmener chez lui. Buzz et ses amis décident de monter une expédition afin de le ramener à la maison avant le retour d'Andy. C'est une histoire intéressante à suivre pour savoir si ils vont réussir à sauver Woody et ce que Woody va apprendre sur ses véritables origines dans l'histoire.

Fin: On peut dire que c'est une fin heureuse et méritée après tout ce que nos personnages ont traversé. On ne pouvait pas espérer une aussi belle fin pour nos nouveaux personnages pendant que les anciens ont appris certaines choses essentielles de la vie. Sinon, j'avoue que le fait d'avoir un bêtisier dans le générique de fin est une bonne idée, c'était drôle et ça montre que les créateurs se sont éclatés à faire ce film.

Messages: Il y a deux messages à retenir de ce long-métrage. D'abord, il ne faut pas se fier aux apparences, surtout si la personne semble digne de confiance. Mais aussi qu'il faut savoir profiter du temps présent avec ceux qu'on aime tant qu'il en est encore temps. Ce sont tous deux de beaux messages que les enfants retiendront après avoir vu ce long-métrage.

Musiques: Elles sont très bonnes ces musiques. Non seulement, elles me donnent envie de les réécouter en dehors du long-métrage mais ce sont aussi des musiques qui arrivent à raconter ce qui se passe à l'image sans problème. Au passage, « Je suis ton ami » est toujours ma chanson préférée, même si la version est différente dans cette suite.

VF: Elle est excellente pour la majorité des personnages. C'est toujours un plaisir de réentendre Jean-Philippe Puymartin et Richard Darbois dans les rôles principaux mais Barbara Tissier est la voix parfaite pour Jessie. Sinon, toutes les voix choisies pour ce long-métrage fonctionnent et elles s'investissent vraiment dans leurs personnages.

Humour: Je ne sais pas pourquoi mais je trouve ce long-métrage très drôle et très efficace dans son humour. C'est un humour simple mais il arrive toujours à me faire rire sans problème. Par exemple, la blague où Rex avance en étant camouflé en buisson mais arrive avec une seule feuille à la fin me fait toujours rire.

Suite: Il n'y a pas besoin de voir le premier long-métrage pour réussir à comprendre celui-ci. En vérité, voir le premier long-métrage avant celui-ci vous aidera juste à comprendre comment Buzz et Woody sont devenus amis, mais ça ne nous empêche pas de comprendre ce deuxième long-métrage.

Univers: Ce qui est bien avec les suites, c'est quand l'univers est de plus en plus étendu au fur et à mesure des long-métrages qui sortent. Ici, ce deuxième opus a réussi à élargir l'univers de Toy Story tout en nous offrant de nouveaux lieux, de nouveaux types de personnages et des nouveaux jouets.

Animation: Elle est encore mieux travaillée que dans le premier opus et, cette fois, on ne peut pas dire que l'animation a mal vieilli cette fois. Les visages sont mieux travaillés qu'avant et les couleurs sont plus travaillées et détaillées que dans le premier long-métrage (même si j'adore celui-ci).

Décors: Ils sont très travaillés et ce ne sont que des nouveaux décors en plus. Entre la nouvelle chambre d'Andy, l'appartement d'Al, l'aéroport et la ville extérieure, il y a de quoi être content en découvrant ces nouveaux décors de qualité. Bref, ils sont très travaillés et ça se voit bien.

Inattendu: J'avoue qu'il y avait des choses auxquelles je ne m'attendais pas dans ce long-métrage. Enfin, c'était sur le cas lorsque j'ai vu ce long-métrage pour la première fois, c'est différent pour les autres fois (PARTIE SPOIL pour plus de détails).

Action: Oui, il y a des scènes d'action dans ce long-métrage, elles sont cool et bien faites dans la majorité. Après, les scènes fonctionnent avec le fait que le monde extérieur est dangereux, il faut se battre pour survivre dans ce monde.

Mise en scène: Elle est excellente et c'est un des points les plus réussis de ce film. Elle arrive à renforcer les différentes situations qui ont lieu à l'écran mais elle arrive aussi à raconter ce qu'il faut sans qu'on ait besoin de dialogues.

Tension: On ne peut pas dire qu'elle soit excellente mais elle est efficace et c'est ce qui compte. J'avoue que certains passages réussissent encore à me faire un peu peur pour nos personnages aujourd'hui.

Émotion: Il y a des scènes réellement touchantes dans ce long-métrage. La scène la plus touchante est le moment où on apprend à connaître le passé de Jessie, elle a une histoire si triste.

  • Négatif

Introduction: Attention, cette introduction n'est pas mauvaise en elle-même mais je la trouve un peu trop éloignée du long-métrage en lui-même. Alors, il est vrai que les jouets qui marchent bien peuvent aboutir à des jeux-vidéos mais là, c'est uniquement pour introduire la série « Les aventures de Buzz l’Éclair ». Je ne suis pas contre cette idée mais je trouve qu'on a déjà de quoi avoir envie d'une série sur Buzz et son univers. Enfin bref, c'est une introduction assez surprenante mais je continue de la trouver un peu hors-sujet par rapport au long-métrage, même si ce n'est que mon avis.

Changements de voix: On entend bien que certaines voix ont changées par rapport au premier long-métrage. Par exemple, la voix de la Bergère n'est pas la même que dans le premier opus et Andy n'est plus doublé par Donald Reignoux (dommage mais compréhensible, il commençait à muer dans cette année là et ce deuxième opus se passe peu de temps après le 1). Sinon, il y a juste un moment où Al n'est pas doublé par Jacques Frantz, c'est quand il se met à insulter la mère d'Andy. Enfin, ce ne sont pas de graves changements mais rien de grave.

De coté: Je sais que ça va faire un peu sexiste comme remarque mais je ne comprends pas pourquoi certaines personnes n'ont pas accompagnés nos héros pour aller sauver Woody ou, au moins, un arc narratif sur ce qui se passe pour elles à la maison. Je pense que ça aurait été intéressant de voir la Bergère aller avec Buzz pour aller sauver son chéri, ça aurait pu être intéressant. Après, ce n'est pas grave mais c'est quelque chose que je regrette quand même.

Incohérences: On voit bien que ce long-métrage ne se passe pas beaucoup de temps après le premier opus (quelques mois à priori) mais je ne comprends pas pourquoi la maison n'est pas pareille. Après, ce n'est pas un drame mais ce changement fait bizarre quand on fait attention aux détails.

!!! PARTIE SPOIL !!!

Sexiste: Je sais que cette scène a fait beaucoup de polémiques dernièrement et je tiens à donner mon avis dessus. En effet, dans le bêtisier de fin, on peut apercevoir deux Barbies discuter avec Papy Pépite qui leur dit qu'il peut leur donner un rôle dans Toy Story 3. En quoi cette scène est-elle sexiste ? Je ne vois pas en quoi voir des femmes se faire pistonner dans le métier d'actrice est sexiste, il y a bien des hommes qui se sont aussi fait pistonner dans ce métier ou un autre. A mon avis, les gens pensent ça depuis la chanson « Balances ton quoi » d'Angele mais être pistonné que c'est sexiste parce que ça peut être le cas pour les deux sexes. Donc, arrêtez avec cette fausse polémique s'il vous plaît.

Popularité: En voyant que Woody était très célèbre à l'époque, je ne suis pas vraiment étonné. Comme je l'ai déjà dit dans ma critique du premier « Toy Story », j'ai toujours vu Woody comme la représentation du Western et ce succès oublié confirme encore plus ce que je disais, le Western était bien le genre le plus populaire jusqu'à l'arrivée de Buzz l’Éclair (et donc, de la science-fiction). Hormis cela, je trouve que c'est une bonne manière de développer Woody qui doit choisir entre rester éternel sans qu'on ne puisse plus jouer avec lui et rendre son enfant qui l'a toujours aimé, heureux, malgré qu'il grandisse avec le temps.

Double: Dans ce long-métrage, nous aurons deux Buzz l’Éclair, celui qui a vécu dans la chambre d'Andy avec ses amis et le dernier modèle qui agit comme un ranger de l'espace. Déjà, je tiens à dire que c'est une répétition voulue de la part des scénaristes (y compris dans la mise en scène pour présenter ce nouveau Buzz). C'est une manière de confronter Buzz à ce qu'il était à l'époque et à se rendre compte de l'évolution qu'il a traversé dans le premier opus, contrairement à ce nouveau qui reste coincé dans son délire.

Inattendu: J'avoue que je ne m'attendais pas à ce que papy Pépite arrive à sortir de sa boîte tout seul. Mais surtout qu'il était le méchant de l'histoire dans les jouets. Personnellement, je trouve cette idée très bonne parce qu'on ne s'y attend pas et que c'est la perte de tous ses amis se faisant soldés qui l'a motivé à agir comme il l'a fait avec Woody et Jessie. C'est même un méchant que je préfère à Al parce qu'il assume ce qu'il est quand on le découvre (pas comme Hans et Ernesto De la Cruz).

Faux-raccords: Je me serais bien plaint des faux-raccords mais Michel et Michel l'ont déjà fait avant moi, comme le coup de la ceinture de Buzz qui apparaît et disparaît par exemple. Enfin bref, il y a quelques faux-raccords à repérer mais ça sera seulement si vous faites attention à ce genre de détails, c'est tout.

Au final, c'est une très bonne suite qu'il nous a été donné de voir et je vous la recommande fortement. La mise en scène est toujours aussi excellente, les personnages sont toujours aussi bien développés, la VF est excellente, l'animation s'est améliorée et les musiques sont superbes. Après, il est vrai que je regrette que la bergère soit restée de coté et qu'il y a quelques incohérences par rapport à la fin du premier opus, mais ça reste une suite qu'il faut voir si on a aimé le premier film. Il est vrai que je garde une légère préférence pour le premier film, mais je peux vous assurer que j'adore cette suite aussi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 86 fois
8 apprécient

FloYuki a ajouté ce film d'animation à 5 listes Toy Story 2

Autres actions de FloYuki Toy Story 2