Meilleure suite de toute l'histoire de l'animation !!!

Avis sur Toy Story 2

Avatar L_Otaku_Sensei
Critique publiée par le

Toy Story 2 est sans aucun doute la meilleure suite jamais faite dans l'animation, le meilleur exemple du genre de suite qui ne gâche en rien son prédécesseur et qui casse une bonne fois pour toute l'argument: "c'est un 2 alors c'est forcément moin bien que le 1. Ce 2è opus selon moi surpasse largement le 1er déjà excellent. Petit résumé rapide de l'histoire: Tout va pour le mieux pour nos jouets préférés qui vivent tranquilles dans leur nouveau foyer, Woody et Buzz ne sont plus rivaux mais d'inséparables partenaires, un beau jour alors que Woody devait accompagner Andy en camps de vacance, l'un de ses bras se déchire au cours d'un "accident de jeux" ainsi il doit faire une croix sur ses vacance. Plus tard, Woody qui tentait de sauver un de ses compagnons sur un vide grenier, est enlevé par un homme qui se trouve être le propriétaire d'un célèbre magasin de jouets et un collectionneur qui cherche à réunir toutes les figurines d'une célèbre collection dont Woody fait justement partie. Notre cowboy va alors découvrir qu'il est en réalité une véritable star et tandis que Buzz et les autres jouets entament une mission de sauvetage pour l'arracher des mains de son ravisseur, Woody se retrouve confronté au choix le plus important de sa vie: retourner chez Andy au risque d'être oublié avec le temps ou bien rester avec son groupe et exister pour toujours en tant que star. Voilà le pitch de départ (désolé du pavé^^).
Et donc en règle général les suites sont qualifiées de "moins bonne" car elles ne procurent plus le même effet de surprise et leur originalité est moins travaillée. et bien non !!! ici c'est totalement l'inverse,
ce nouvel épisode des aventures de Woody et Buzz reprend les éléments mit en place dans le 1 et arrive même à les exploiter encore mieux, Pixar arrive à ajouter de nouveaux éléments sans trahir ceux déjà présents et ça c'est vraiment très fort et peu de suite l'on réussit. On retrouve bien ces mêmes personnages hilarants, fidèles à eux même dans de nouvelles aventures. La réflexion entamée dans le 1 est beaucoup plus approfondie car si le 1 nous interrogeait sur la place du jouet dans le coeur d'un enfant et traité des émotions du jouet dans son rapport à l'enfant, ici on remet tout cela en question en s'interrogeant sur l'évolution de cette relation, que le réalisateur nous laisse entendre que la vie de jouet est éphémère, proche de la vanité. Le ton monte vers des questions plus philosophiques dans ce 2ème opus
et c'est en cela que le film a un vrai propos bien construit.
Le film nous présente aussi une évolution des personnages, on apprend les origines de Woody, qui s'accorde bien, sans incohérences au personnage qu'on avait dans le 1, il est encore plus intéressant car c'est par lui que le spectateur va pouvoir réfléchir aux problématiques soulevées. Et d'ailleurs, le fait qu'il soit rattrapé par son passé permet au réalisateur d'installé tout son univers du Far West, ce qu'on avait pas trop vu dans le 1 car Buzz lui faisait de l'ombre. Et l'ambiance de cet univers est très bien retranscrit par la musique: "Western Woody" que l'on doit à Georges et Michel Costa pour la VF.
Mais si c'est Woody qui est la vedette du film les autres personnages ne passent pas au second plan pour autant, Buzz a un rôle tout aussi important et lui aussi connaît une évolution dans ce numéro 2 par rapport au premier opus:

Notamment tout le passage dans le magasin qui nous était présenté rapidement dans une publicité du 1, au moment ou Buzz est devant la TV et qu'il se rend compte qu'il n'est qu'un jouet,

l'évolution du personnage était donc déjà amorcée dans le 1,

et son évolution nous apparaît très clairement au moment de sa rencontre avec l'un de ses doubles dans le magasin, il fait face à un autre Buzz qui a le comportement exacte du notre dans le 1, qui se comporte donc comme un vrai ranger, par ce procédé, le réalisateur nous montre efficacement l'évolution du personnage qui est confronté à lui même et réalise l'absurdité de son précédant comportement, il le dit lui même: "et j'avais l'air aussi grotesque, la honte !" et il décrédibilise l'autre en qualifiant son laser "d'ampoule qui clignote quand on appuie".

cette confrontation fait naturellement rire le spectateur.
Aussi

indirectement le combat des deux buzz m'a donné l'idée qu'il pourrait en fait s'agir pour notre ami Buzz d'un combat à sens unique contre son "fantôme" du passé caractérisé par l'autre Buzz, en d'autres termes on peut y voir une rupture définitive avec celui qu'il à été dans le 1.

Au final ce paradoxe est à la fois drôle et intéressant car Woody hésite à "replonger" dans son passé alors que Buzz veut justement s'en détacher définitivement.
Bon on va arrêter un peu la réflexion psychologique pour en revenir aux caractéristiques un peu plus basiques de ce films d'animations^^, Au niveau du casting c'est encore une fois très très bon, Jean Philippe Puymartin et Richard Darbois donnent plus de voix et de charismes aux héros, c'est bien à eux que l'on doit le caractère bien trempé de Woody et Buzz, et on a également de nouveaux venus comme Barbara Tissier qui double Jessie et dont la voix colle très bien au caractère un peu hyperactif de la cowgirl. Le personnage de Jessie est également très bien introduit et a une vrai utilité puisque c'est elle qui va amener la prise de conscience chez Woody sur le sort qui attend tous les jouets lorsque les enfants grandissent et c'est amené de manière efficace:

par un flashback de son passé avec la chanson "Quand elle m'aimait encore", chantée par Myriam Morea en VF. ici la chanson n'est pas là pour faire jolie, elle sert de narration au propos, chantée en musique extra diégétique (la personne qui chante n'apparaît pas à l'écran) on nous présente Jessie qui, a déjà été confronté à l'abandon.

Cette séquence ne manquera pas de nous faire lâcher notre petite larmichette.
Sinon, en terme de scénario c'est impeccable, parfaitement maîtrisé, l'intrigue nous tient en haleine jusqu'au bout, sans temps mort, les péripéties sont nombreuses mais toutes suffisamment développées,
du coup le film ne nous paraîtra pas être trop long ou trop court, 1H33 c'est la durée moyenne pour un film d'animation de nos jours donc pour moi la durée est raisonnable, c'est pas trop court et ça n'aurait pas forcément d'intérêt à être rallongé.
Et puis bon il faut en parler, l'un des très gros point fort de ce film d'animation c'est son humour !!!
mais qu'est ce que c'est drôle et en plus ça permet de garder une certaine fraîcheur et une légèreté qui est la bienvenue par rapport aux enjeux de l'histoire, on tombe pas dans le pathétique non, on garde le ton léger et une certaine féerie propre aux films de Pixar.
Ce film déborde d'humour surtout à travers ses répliques cultes que ce soit lorsque Zurg reprend la réplique de Dark Vador: " Je suis ton père" ou les répliques comme celles de Mr Patate: "à gauche, non l'autre gauche" ou encore: "serre toi de ta tête" (mdr à chaque fois !!!!). L'humour est aussi soutenue par de nombreuses références culturelles du cinéma comme Star Wars, Jurassic Parc (quand Mr Patate voit Rex dans le retroviseur de la voiture), James Bond et aussi 2001 L'odyssé de l'espace (au début, le passage d'ouverture ou Buzz est dans le jeu vidéo). Le film est également bourré de clin d'oeil aux autres productions du studio Pixar: Le réparateur de jouet qui recoud Woody n'est autre que Geri, le vieillard du court métrage "Le joueur d'échec", aussi quand Buzz s'arrête brusquement après avoir vu le rayon des autres Buzz l'éclair dans le magasin, on a en arrière plan des figurines de 1001 pattes a bug's life.
Bon, va falloir que je pense à conclure (bravo à ceux qui ont eu le courage de lire ce pavé !^^), ce film à vraiment mérité son passage en salle en 1999, les gars de Disney l'on jugés tellement bon qu'ils ne pouvaient pas ne pas le diffuser au cinéma et ils ont eu entièrement raison car ce film est tout bonnement un chef d'oeuvre !!!!!!
enfin, en "bonus", Toy story 2 arrive déjà à poser les bases de son 3è opus qui est sortit soulignons le 11 ans après en 2010 (le destin d'un jouet d'être délaissé lorsque les enfants grandissent).
La meilleur suite jamais faite à un film d'animation 5/5 amplement mérité.
Le meilleur des 3, à ne rater sous aucun prétexte !!!!!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 901 fois
24 apprécient · 1 n'apprécie pas

L_Otaku_Sensei a ajouté ce film d'animation à 11 listes Toy Story 2

Autres actions de L_Otaku_Sensei Toy Story 2