Human Story [un peu de gâchage dedans]

Avis sur Toy Story 3

Avatar Before-Sunrise
Critique publiée par le

Ce troisième volet est sans nul doute le meilleur car il vient clore une histoire d'amitié universelle, celle d'un humain et de son jouet préféré. Le film démarre au moment où Andy, le petit garçon du début, est devenu est un jeune étudiant qui, avant de partir pour la Fac, doit faire le tri dans ses souvenirs de mômes et surtout dans ses jouets. Qui va aller au grenier ? Qui est bon pour la poubelle ?

Nos héros de plastique et de mousse, toujours aussi drôles et attachants, se retrouvent alors, encore sur un malentendu, dans un étrange endroit qui pourrait passer pour le paradis des jouets : une garderie.
Ils sont accueillis à bras ouverts par un brave ours en peluche rose qui sent la fraise, et quelques-uns de ses comparses. D'abord émerveillés de voir tous ces enfants s'amuser joyeusement et paisiblement avec leurs jouets, ils vont vite déchanter en prenant connaissance de leurs nouvelles pénates : le quartier des tous-petits qui bavent, hurlent, arrachent, mordillent et gribouillent tout ce qu'ils trouvent.
Buzz, Woody, Jesse et les autres n'ont alors qu'une envie : s'enfuir !

Le filon Toy Story, ce n'est plus une surprise, est une énorme bonne idée. Encore fallait-il la tenir sur trois épisodes et cela est largement chose faite avec ce dernier opus qui réunit le cocktail parfait de ce genre de films : humour, nostalgie, émotion, action.

En effet, ces jouets, abandonnés par des enfants devenus adultes, se retrouvent livrés à eux-mêmes et à leurs souvenirs. Mais ils doivent également se recycler pour trouver une nouvelle raison d'exister. L'idée est réellement poignante.
Le film est alors profondément drôle mais également beaucoup plus touchant, voire triste, que les deux précédents volets. Notamment cette scène, merveilleuse, où ces amis se retrouvent face à une mort certaine et, las de tenter de fuir à chaque fois, se serrent les mains et attendent que la fin vienne. Ce passage est vraiment courageux pour un film qui se veut destiné aux enfants.

Heureusement, tout de même, la part d'humour est largement dépassée, notamment grâce au nouveau personnage de Ken ou un Spanish Buzz. De plus, la fin nous réconcilie et augure que du bon pour nos héros.
Absolument délicieuse et tendre, elle conclue parfaitement une trilogie de haute volée, ôde à l'Enfance et son Imaginaire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 662 fois
23 apprécient

Before-Sunrise a ajouté ce film d'animation à 4 listes Toy Story 3

Autres actions de Before-Sunrise Toy Story 3