La psychose du jouet

Avis sur Toy Story : Angoisse au motel

Avatar Libellool
Critique publiée par le

Grâce à ses liens directs avec Toy Story 2, ses références au Psychose d'Hitchcock et son atmosphère influencée par les films d'horreur, ce court-métrage post-Toy Story 3 a tout pour plaire aux fans de cinéma que nous sommes.

Entre un revendeur de jouets cupide (mélange de Al de la Ferme aux jouets et de Norman Bates) et les peurs enfouies de Jessie qui refont surface (crainte d'être revendue, claustrophobie des emballages), nos jouets préférés ont droit ici à de belles frayeurs.

De plus, les nouveaux venus, comme le Transformer et surtout le PEZ chat, font revivre une certaine nostalgie aux plus âgés d'entre nous.

Angoisse au Motel est le meilleur court-métrage Toy Story à ce jour, parmi une collection de courts qui commence à devenir bien fournie au fil des années. Alors, à quand un blu-ray spécial les réunissant tous ? Il y aurait preneurs, c'est certain.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 340 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Libellool Toy Story : Angoisse au motel