Affiche Train de nuit

Critiques de Train de nuit

Film de (1959)

Compartiment tueur !

Par un drôle de concours de circonstances, une jeune et très belle femme doit partager un compartiment dans un wagon-lit avec un homme s'approchant de l'âge mûr. Celui-ci dissimule son regard derrière des lunettes de soleil, et ne cache pas qu'il aurait souhaité, pour des raisons obscures, rester seul. Plus tard, on apprend qu'un fugitif, meurtrier de sa femme, et bien sûr traqué par la... Lire l'avis à propos de Train de nuit

25 9
Avatar Plume231
8
Plume231 ·

Le bétail du rail

3ème Festival Sens Critique, 6/16 A l’occasion d’un voyage en train couchette, une micro société se cristallise pour une nuit. Le prêtre, la nymphomane infidèle, et le couple de protagonistes, forcé de cohabiter dans la même cabine. Ce qui semblait le prétexte à un pur échange de screwball est toutefois passé par le tamis d’une ambiance plus nouvelle vague : jazzy, un peu désenchanté, chacun... Lire l'avis à propos de Train de nuit

15 1
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·

Voyage au bout de la nuit

Œuvre majeure du cinéma polonais, Train de nuit flirte même avec les plus grands films contemporains de son époque, tant grâce à son élégance formelle que par son subtil et toujours très juste langage poétique. En outre, il contient une réflexion politique cachée derrière ce microcosme peuplant le train entretenant des échos avec la face la plus vile du communisme. Pour... Lire l'avis à propos de Train de nuit

4
Avatar Marlon_B
8
Marlon_B ·

Thriller ferroviaire existentialiste

Dans la catégorie des films ferroviaires, Train de nuit fait figure de chef-d’œuvre absolu, hélas oublié par Patrick Brion dans les deux ouvrages qu’il a consacré à ce sous-genre cinématographique. Le réalisateur et son chef-opérateur font preuve d’une extraordinaire virtuosité et d’un remarquable sens du cadrage pour filmer sans temps mort cette histoire qui se déroule presque... Lire la critique de Train de nuit

Avatar Eric Steiner
8
Eric Steiner ·

Voyage de nuit

Un train de nuit traverse la Pologne en direction de la mer du Nord. Parmi ses passagers, un homme et une femme se retrouvent par inadvertance dans la même cabine. Les deux paraissent fuir quelque chose ; ils vont très lentement se révéler l'un à l'autre. Ils constitueront le centre de gravité de ce film étonnant que l'on ne peut faire entrer dans aucune case. Faux thriller aux accents... Lire la critique de Train de nuit

Avatar Félix (il a osé !)
8
Félix (il a osé !) ·

Un bel exemple de la Polish School ! à voir absolument !

Esthétiquement parfait, rappelant un étrange mélange de Hitchcock et de la Nouvelle Vague à la française, "Pociag" est une excellente entrée en matière pour quiconque s'intéresse soudainement au cinéma polonais ou européen en général... Tantôt angoissant, tantôt drôle (et surtout toujours oppressant ! la musique géniale aidant...), ce train de nuit délirant est un véritable voyage intérieur... Lire l'avis à propos de Train de nuit

Avatar Simone-Silesi
7
Simone-Silesi ·

Critique de Train de nuit par Rubedo

Incroyable film que voici, la première heure est somptueuse, la deuxième tout autant même si je dois admettre que ça m'a moins parlé, parce que je voulais que cette romance ne se finisse jamais plutôt que de laisser place aux enjeux politiques du film. On a un film qui en évoque plein d'autres, certains d'avant comme ceux d'Hitchcock dans les trains, d'autres contemporains avec la Nouvelle... Lire la critique de Train de nuit

1 1
Avatar Rubedo
8
Rubedo ·

Critique de Train de nuit par Saugom

Train de nuit est une très belle œuvre, réflexive, poétique, à suspense, à l'eau de rose, et le tout dans un faux huit-clos extrêmement bien filmé. Dans l'espace resserré du train, lieu principal de l'action et de la galerie des personnages, on s'étonne des cadrages, serrés ou non, qui comme des passagers clandestins se faufilent dans tous les recoins de cette histoire à tiroirs. Les acteurs... Lire la critique de Train de nuit

1
Avatar Saugom
8
Saugom ·

Voyage au bout de Chépakoi

Un médecin qui avant de partir a vu mourir un de ses patients, une femme qui quitte son compagnon : ces deux êtres en recherche de solitude vont devoir cohabiter dans un même compartiment. En une phrase, on a là un scénario tout simple mais qui pourrait lancer un huis-clos ferroviaire tout ce qu'il y a de plus intéressant. Mais ce n'était pas l'idée de Jerzy Kawalerowicz, apparemment.... Lire la critique de Train de nuit

1
Avatar Nolwenn-Allison
6
Nolwenn-Allison ·