Advertisement

Un vrai film sur le transhumanisme…

Avis sur Transcendance

Avatar LioPloum
Critique publiée par le

À lire les critiques, Transcendance est mou et, pire, serait une ode au technologisme extrême.

Et pourtant, le film est bon. Très bon. Abordant de front un sujet très difficile, il va très très vite, survolant des myriades de problématiques. La conscience et l'intelligence ne sont pas, comme on pourrait le croire, le centre du film qui, très vite, dérive sur le concept de singularité et sur l'accélération du progrès qui va forcément générer une opposition violente.

À force de vouloir garder le rythme, le film soulève beaucoup de questions mais ne s'y arrêtent jamais vraiment. C'est dommage mais chaque quart d'heure du film mériterait presqu'un livre à part entière. Rien que les scènes ou Rebecca Hall marche au milieu de tous ces portraits de Johnny Depp sont une allusion à peine voilée à 1984 et à l'omnipotence d'un Google ou d'un Facebook. Mais, à peine est-on saisi par l'idée que la caméra nous emmène déjà ailleurs.

Autre reproche : la grande bêtise des "intelligents", y compris le mega Johnny Depp. À sa place, il aurait été tellement plus simple, plus facile de se cacher dans les méandres du réseaux, d'influencer subtilement et de manière invisible l'humanité plutôt que de créer un gigantesque data-center. Mais peut-être peut-on y voir une parabole de ces entreprises et savants qui sont tellement persuadés de faire le bien de l'humanité qu'ils ne comprennent même plus qu'on puisse s'opposer à eux.

À tout moment, le film semble manichéen mais, avec une grande subtilité, change régulièrement de côté, transformant les bons en mauvais et les mauvais en bons avant de finir sur une fin ouverte, l'excellente surprise du film.

Ceux qui y ont vu un ode à la technologie extrême et à la déshumanisation illustrent justement ce fondamentalisme que cherche à dénoncer le film. Seuls un film purement manichéen aurait pu leur plaire. D'autres regrettent que l'humanité soit dépeinte dans le film comme n'étant, finalement, qu'une machine et l'esprit un logiciel. Et bien, pourtant, c'est vers cette explication que tend la science actuelle.

Au final, une très bonne introduction au concept de singularité et de transhumanisme mais qui doit être accompagné par un véritable approfondissement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1162 fois
17 apprécient · 2 n'apprécient pas

LioPloum a ajouté ce film à 2 listes Transcendance

Autres actions de LioPloum Transcendance