Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Mention "pas mal" voir "bien" pour Michael Bay

Avis sur Transformers : L'Âge de l'extinction

Avatar Georgio_Tribout
Critique publiée par le

Michael Bay l'a dit ce sera son dernier Transformers, en tant que réalisateur tout au moins, puisqu'il produira les deux, possible, suite de ce reboot de la franchise. Du coup il s'amuse le Michael, comme dab' me direz-vous?! Pas vraiment... Explosif, étourdissant et vertigineux peut-être le film le plus divertissant de l’été .Explications.

Attention il ne s’agit pas là du film de l’année, mais peut-être « le » film á 200 patates qui nous prend pas pour un con. D'abord force est de constater que pour une fois Bay a mieux travailler son scénario qu'à l'accoutumée et nous livre une reboot plus mature que ces aînés et beaucoup plus humains, oui, plus humain....

Des personnages principaux qui ne sont plus les Robots mais biens les humains.

Simplement ici les héros c'est un père de famille ingénieur au bord du gouffre (financier) qui protégé sa fille chérie plus mature que son géniteur et un jeune coureur de rallye irlandais en couple avec la Belle, et les méchants cette fois sont eux aussi humains. Cela rend le film plus profond sur la soif de technologies des humains et sur la rapidité de son évolution, car ici les Auto bots serait presque relégué au rang de robots obsolètes alors qu'une nouvelle technologie est en marche.... Tout l'intérêt du reboot repose la dessus et permet à Bay de renouvellera la totalité de ces robots(exception faites des incontournables Optimum Prime et Bumblebee et peut-être d'autres) et de nous présenter de nouveaux Autobots (Drift et Crosshairs sont terribles, le premier étant le Transformers qui peut prendre trois forme différentes, samouraï, Bugatti, hélico, une premières dans la franchise) et bien sur les très attendu "Dinobots" qui rentre physiquement dans la dernier parti du film certes mais pas gratuitement et avec une introduction crédible dans l’histoire.
Alors bien sur Bay ne peut pas s'empêcher de nous calquer de la pub partout, á vous de les retrouver m'enfin vous les louperez pas, par contre il s'est calmer du côté des plans jolie gonzesse au ralenti et réserve ces derniers à des plans monstrueux durant les diverses bastons, poursuites et autres coups de boutoir du film qui sont d'une grande virtuosité... Malgré tout les scènes de comédies pure reste très simpliste comme souvent chez lui….

Changements de décors ou presque.
La ou les précédents film planté qu'a un endroit Bay voyage du Texas á Chicago et nous offre un finale explosif en Chine (Pékin, Hong Kong).

Table rase pour les acteurs aussi, exit Shia Lebeouf, Megan Fox, Josh Duhamel etc.....

Mark Walbherg, Nicola Peltz et Jack Reynor s'en sorte avec les honneurs. Mention speciale pour Stanley Tucci (Hunger Games 1, 2,3, le Terminal, Captain America) qui se révèle fort drôle dans in rôle tailler sur mesure....

Imax Power…
Les effets spéciaux sont d’une qualité exceptionnelle, exception de quelques plans un peu trouble peut-être dû à la 3D qui n’est pas ridicule mais pas non plus transcendante…. Malgré tout l’image claque, Bay utilise ici les dernières caméras Imax qui rend une profondeur de champ terrible…..
Le réalisateurs á cette arts de « l’échelle » et de la composition de cadre pour imaginer des plans d’un gigantisme hallucinant ou assomant que peu de réalisateurs ont. Comprenez que rien ne l’arrête quand il s’agit de multipliez les plans les plus complexes soit ils, le film en comporte des centaines et nous en mais plein la vue. Bay apprend depuis qu’il est associe a Spielberg et chaque volet de ces Transformers sont de plus en plus lisibles, de ce point de vue Bay est peut-être à son apogée et livre peut-être un de ces meilleurs films tout confondues……

Malgré ça on sort avec une drôle d’impression en ayant vu un des films les plus fun et les plus spectaculaires jamais conçu mais en sortant impossible de savoir si le climax valait mieux que les premières scènes d’actions et ont ramènent peu de choses á la maison á part quelques plans, quelques scènes, quelques perso et encore..

N’empêche le film nous fait vivre un moment ou notre âme d’enfants resurgit et nous révèle une forme de nostalgie du grand ENTERTAINMENT hollywoodien; comme le dit le proprio du cinéma au début du film : « le cinéma aujourd’hui c’est plus que des suites ou des remakes » !
Jolie forme d’autodérision de la part du real ou peut-être de la nostalgie finalement.

Au final ce Transformers vaut vraiment le coup d’œil pour ces plans fous, ces effets spéciaux déments et un scénario malin même si Bay ne perd pas certain de ces travers et que le film peine á démarrer….

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 193 fois
2 apprécient

Autres actions de Georgio_Tribout Transformers : L'Âge de l'extinction