Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Decepticion

Avis sur Transformers : The Last Knight

Avatar JoeYasaki
Critique publiée par le

Bon alors j'aime Michael Bay (surtout No Pain No Gain et Hour) et j'ai tendance à porter un regard bienveillant sur la saga transformers,peut être trop,je sais pas.

Mais la j'ai la flemme d'écrire (tout le temps en faite) et d'aller au bout de ma démarche,et en même temps j'ai envie.Fin bref je vais vulgariser le fond de ma pensée.
Alors en gros The Last Knight c'est un film extrêmement étrange,ce film c'est un peu l'opposition entre le shit et l'alcool (pour les non ou faible consommateurs de drogue) c'est à dire que le film est peut être le plus lent de la saga (en tout cas mon cul s'en rappelle toujours) il expose des personnages qui ne servent à rien,prend un temps fout à étaler sa narration,alors qu'au bout de 15 minute toute la salle à déjà cerné les tenants et aboutissants du film,ce qui en sois n'est pas un mal hein (on parle de Transformers) mais on a vite envie de passer à la scène suivante.La ou la belle métaphore du shit et de l'alcool s'installe,c'est que malgré une longueur conséquente,le dernier opus nous donne l'impression d'un film rushé dans son montage,et dans sa galerie foutraque de personnages dont 75% passe à la trappe,à l'image de la gosse Isabella. Cela crée en effet un paradoxe des plus étrange lors du visionnage,entre longueur diffuse et précipitation,qui peut mener à l'indigestion.

Après c'est du Michael Bay,la composition de certains plans CGI sont des petites dingueries visuelles,mais qui manque de créativité.Au final,osef,j'ai eu pas mal de mal à m'impliquer dans les enjeux narratifs,malgré encore une belle maîtrise technique,et c'est sans doute du aux problèmes susmentionné.Par contre Merlin bourré,c'est drôle.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 113 fois
3 apprécient

Autres actions de JoeYasaki Transformers : The Last Knight