Avis sur

Triple Alliance par 0eil

Avatar 0eil
Critique publiée par le

Passons sur la raison qui m'a poussé à regarder ce film, disons que j'ai mes humeurs, ouais mon pote, et que j'aime me mater des JCVD puis enchaîner sur des comédies dont tout semble indiquer qu'elles seront désastreuses. D'autant que dans cette branche, Cameron Diaz semble vraiment défendre son bifteck avec opiniâtreté. Après "Bad Teacher" et avant "Sextape", ça aurait été cool d'avoir un métrage humoristique à défendre dans sa filmo récente... bon, ce sera pas ce "Triple Alliance", en tout cas. L'histoire : Jaime Lannister s'essaie au cinéma, bien décidé à piétiner les coeurs de nos dulcinées par son sourire ravageur. Pour faire son entrée, il jette son dévolu sur Cameron Diaz, qui ne vieillit qu'un film sur deux (ici, elle est bien, sans doute parce qu'elle avait salement morflé dans "Cartel"). Les deux se mettent en couple, tout va bien jusqu'à ce que Cameron découvre que son bel apollon a une femme, en la présence de Leslie Mann. Contre toutes attentes, les deux femmes deviennent amies et décident de se venger de l'impudent Jaime.

Avec une histoire pareille, on était pas sûr que le métrage trouverait une dimension intéressante. Bon, ça se sentait quand même à mille lieux, le comique basé sur la personnalité du personnage de Leslie Mann, par exemple. Ce n'est malheureusement pas la seule sortie de route du film, qui accumule les stupidités et les séquences horriblement longues, dont l'inévitable scène du laxatif où Jaime a très envie de faire caca en plein restaurent, le tout accompagné de merveilleux bruitages. Clairement, à ce moment-là du film, il a dû se demander si ça valait bien le coup de récupérer sa main. Côté gag, donc, c'est pas tout à fait ça, la faute au manque d'originalité des situations. Comme tout est plutôt entendu, et assez vite, on comprend parfaitement où le film va en venir et on peut se permettre de sourire de temps en temps, mais sans vraiment rire aux éclats. Oh que non.
D'autant qu'une bonne comédie - c'est un avis personnel - fonctionne sur le caractère et le jeu des acteurs. Et là aussi, c'est clairement pas la fête. Commençons d'abord par Leslie Mann. Ha, Leslie. Tu en as fait, des efforts. Je ne connais guère ta filmographie, pour tout t'avouer. Je te découvrais, dans ce premier film. J'ai été surpris par ton dynamisme que je n'attends pas et cette espèce d'urgence que tu avais durant chaque séquence, comme si le métrage tout entier ne pesait que sur tes frêles mais jolies épaules. Résultat, tu surjoues complètement, à peu près tout le temps, chacun de tes mouvements semble avoir été calculé pour être exagéré. L'effet amusant sur le jeu de de Cameron Diaz, c'est surtout qu'on la croirait presque sobre, en ta comparaison. Enfin, jusqu'à ce qu'elle se sente contaminée par ton hystérie et là, vous devenez à vous deux un typhon assez dévastateur. Même Kate Upton a l'air plus mesuré. En même temps, la pauvre semble savoir que tout le monde va la punaiser comme une greluche et du coup, elle semble parfaitement assumer son rôle. A dire vrai, on pourrait même dire qu'à côté des deux autres qui sont dans l'excès, son style minimaliste est plutôt chouette. Enfin, pour sa première prestation au cinéma, nul doute que l'on eut conseillé à Jaime de ne pas tenter ce genre de rôle où, non seulement, on le fait passer pour un parfait connard - c'est le jeu ! - mais en prime, le script lui prépare quelques scènes de pur ridicule où le pauvre homme se retrouve à devoir jouer comme un idiot, en mode roue libre. Pauvre Jaime. J'espère que tu trouveras quelque chose de mieux à te mettre sous la dent.
J'accusais le script, donc. Bon, outre la lenteur excessive du déroulé de l'histoire, il faut bien avouer qu'il ne s'y passe pas grand chose. Une fois l'action mise sur des rails, les deux nanas accueillent une troisième jeune femme, Kate donc, puis voilà, deux trois vengeances pas très finaudes plus tard, on a enfin le fin mot de l'histoire qui s'était quand même préparé bien en avance avec des indices épais comme des tanks déposés en plein match de la coupe du monde. Ouais, du genre visibles donc. Le développement des personnages est assez sommaire aussi, Leslie reste sotte du début à la fin, mais au moins, à la fin, elle devient indépendante. Cameron se trouve un mec, et Kate Upton, un FILF. Mouais.

Résumons donc : un scénario pas terrible, un surjeu ambiant chez tout le monde, un manque d'originalité consternant et des gags plus lourds les uns que les autres. Ouais, je crois bien qu'on a là une comédie pas terrible, qui verse dans le vulgaire autant que dans le pathos. Wow, les deux à la fois, pas mal, frère. Allez, reste une brève apparition de Don Johnson, et ça, c'est cool. Cinq minutes de film à sauver, bravo.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 564 fois
5 apprécient

0eil a ajouté ce film à 1 liste Triple Alliance

  • Films
    Cover Films vus ou revus en 2014

    Films vus ou revus en 2014

    Avec : La Vie rêvée de Walter Mitty, Le Transporteur 3, Star Wars : Épisode II - L'Attaque des clones, Terminator : Renaissance,

Autres actions de 0eil Triple Alliance