Triple merde.

Avis sur Triple Alliance

Avatar Jake Elwood
Critique publiée par le

Rares sont les films que je n'ai pas pu terminer tant ils étaient nuls. Celui-ci s'ajoute à la liste. C'est tellement mauvais que je serais bien incapable de lister tout ce qui ne va pas. Je l'ai pourtant regardé sans ambition, mais ne rien attendre de ce film est déjà en attendre trop.

Par où commencer ? Disons les acteurs, enfin les actrices plutôt. Elles sont pitoyables. Toutes. Les acteurs ne sont pas mieux quand on y pense, mais leurs rôles sont plus secondaires. La production avait besoin d'une star pour porter le film et faire venir le public. Cameron Diaz a donc été recrutée et elle est sacrément vilaine. Cassavetes essaie en permanence de la mettre en valeur mais elle a désormais une tête de canard gonflé au botox. Son jeu est caricatural comme jamais, son personnage stéréotypé. Elle est nulle.
Comme il lui fallait un faire-valoir, la production a recruté Leslie Mann. La pauvre joue le même rôle depuis 10 ans: celui d'une femme mariée d'âge moyen, quelque part entre 35 et 45 ans. Elle n'a jamais été douée et n'a pas changé pour ce film. Elle surjoue en permanence et n'a aucun charisme. Comme d'hab' quoi.
Enfin, parce qu'il faut bien attirer le public avec de l'original, la production a misé sur Kate Upton qui n'a jamais été actrice et on devine vite pourquoi. Elle n'arrive même pas à interpréter correctement le rôle de blonde écervelée alors que c'est son job dans la vraie vie. Elle ne fait jamais rire et son corps n'est même pas mis en valeur pour ne pas descendre Cameron Diaz alors que c'est son seul atout.
Les rôles masculins, à l'exception du mari, sont inutiles. Ils ne serviront qu'à caser les protagonistes féminins, comme si c'était une obligation. Défoncer un mec infidèle oui, mais il faut en trouver un autre derrière, le célibat certainement pas, faut pas déconner non plus. Le mari ne donne pas sa part au chien en terme de mauvais jeu caricatural. J'ai déjà oublié son nom et je préfère qu'on ne me le rappelle pas.
Mention spéciale à Nicki Minaj qui devait avoir un album à promouvoir et dont l'agent a opté pour le placement de personne plutôt que le placement de produit. Elle ne sert à rien et son personnage n'aurait même pas existé s'il n'avait pas fallu la caser quelque part.

Le film en lui-même est crasse. L'humour est ras les pâquerettes et on nous sert même le cultissime (et nullissime) gag du laxatif dans le verre qui amène la superbe scène où la victime fait caca dans son pantalon à grands renforts de bruitages odieux. De toute façon, c'était ça ou le gag du vomi dans le sac à main. Ah pardon on a les deux ? Super...

Comme spécifié en introduction, je n'ai pas pu terminer le film, mais ça ne m'empêche pas de déjà connaitre la fin. Les trois demoiselles vont récupérer l'argent grâce à un moyen légal auquel le mari, pourtant expert, n'avait pas pensé (mais une avocate qui n'a que ça à faire, une femme au foyer neuneu et une blonde écervelée y ont pensé, elles). Cameron Diaz va se maquer avec le frère parce que son unique fonction est d'être beau-gosse et elle c'est Cameron Diaz donc elle peut pas finir seule ou avec un moche. Upton va finir avec le père parce que c'est rigolo (sic) une bimbo débile (pléonasme) avec un vieux coureur de jupons, et Mann va finir toute seule parce qu'elle sera débarrassée de son mari et qu'aucun autre personnage masculin ne s'est pointé pendant le film. De toute façon on s'en fout si elle est célib', c'est Leslie Mann elle peut pas faire plier la production qui économisera un salaire d'acteur comme ça.

Ce film est une sombre merde, et toute personne l'ayant apprécié devrait sérieusement se remettre en question.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 612 fois
4 apprécient

Jake Elwood a ajouté ce film à 1 liste Triple Alliance

Autres actions de Jake Elwood Triple Alliance