Bon... d'accord... j'ai ri...

Avis sur Triple Alliance

Avatar kevsler
Critique publiée par le

Un petit conseil pour ceux qui doutent de "Triple Alliance" : c'est un film qui se résume à son affiche. Observez-la bien cette affiche, car elle en dit long. Qu'apprend-t-on en la regardant ? C'est une comédie basique et convenue : fond blanc, pouffes "patchées photoshop" (sauf Kate, elle a pas besoin Kate) qui prennent des pauses et des moues improbables. Et c'est super parce que "Triple Alliance" remplie vachement bien le contrat de la comédie convenue-pourrie ! Youpi ! Yeeha !

Convenu, j'vous dis...

Le scénario est tout tracé d'avance dans notre cerveau. Rien qu'à lire le titre VO et à voir l'affiche : femme et maitresse s'allieront pour se venger du mari/connard/gros-enculé-de-sa-putain-de-race infidèle. Nice ! C'est exactement ce qu'il se passe. Là je vous fais pas de dessin... c'est une comédie, elles vont pas le tuer, quand même ! Elles vont lui faire des farces. C'est rigolo les farces ! Ha ha ha ! Ho ho ho ! Hu hu hu ! On s'en met plein la rate ! Sans déconner, c'est drôle parfois. Moi-même j'ai rigolé... mais c'est pas rigolo, OK ?! OK.

Sans transition.

Le choix des actrices laisse à désirer. J'ai jamais vu Leslie Mann aussi maigre. C'est une campagne contre (pour ? contre ? pour ? contre ?) l'anorexie à elle toute seule. Et elle est pas drôle, elle joue très mal la fo-folle... Ça la fait juste passer pour une folle, une vraie. Mange ma vieille ! MANGE ! Cameron Diaz commence, quant à elle, à bien morfler de ses chirurgies plastiques. Outch ! Elle est bien dans son rôle cela dit. Ça passe, mais faudrait arrêter de nous la faire passer pour une milf en puissance alors qu'elle se rapproche bientôt de Kathleen Turner (le temps fait cet effet ? vraiment ?). Et Kate Upton... que dire de Kate ? Elle apparait à la moitié du film seulement. Du coup on l'appelle comment ? "Double Alliance et Demi" ? "The Other Half-Woman" ? C'est pas grave, elle est sublime ! Magnifique ! Par contre, on a jamais vu une introduction "déesse au bord" de mer aussi pourrie ; et tu ne méritais pas ça, ma belle Kate. M'enfin faut qu'elle parle aussi ! Nick ! Il s'est passé quoi, Nick ?! Bon d'accord c'est une bombasse mais elle sait parler aussi, nan ? On s'en rendra jamais compte, elle avait si peu de texte... Vous l'aurez compris, casting un peu bancal et aucune réaction chimique.

Avec une transition.

Et si vous pensez que mon commentaire vole au ras des pâquerettes (détruisant ainsi nos belles plaines fleuries) vous avez raison ! Si, si ! Vous avez raison, je confesse. Ceci dit, c'est bien pour vous montrer que le film vole pas plus haut que ça. J'ai pour anecdote la scène ou le gros connard se voit administré un très très (très) puissant laxatif, comme on en trouve dans les films. La suite, vous l'imaginez : caca, prout, prouuuuuuut, caca, caca, prouuuut, popo. Mais Nikolaj ! Mais qu'est-ce que tu fais là Nikolaj ?! Pauvre de toi ! Game Of Thrones c'était pas assez ? Il faut que tu confirmes qu'une notoriété télé ne peut pas être convertie en notoriété ciné, c'est ça ? Bref. La scène est lourde, comme le gros c** (celle-là on l'a censuré, ça va trop loin) de Nicki Minaj ! Haaaaaan ! Ha ouais ! J'vous ai pas dit ? Nicki Minaj tient un rôle récurrent dans le film ! Plus de lignes que Kate Upton ! C'est pas fou, ça ?!

C'est un film de fous, j'vous dis. Le fou qui l'a écrit. Le fou qui l'a produit. Le fou qui l'a réalisé. Le fou de Nikolaj pour accepter un rôle aussi ingrat. Les autres on leur pardonnera : erreur de débutante, fin de carrière, tout ça, tout ça...

Oh purée, j'crois que mon cerveau en a pris en coup. Regardez-le, c'est rigolo... parfois... ha... ha... ha...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 260 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de kevsler Triple Alliance