Y’a pas à dire, les grecs c’est des super scénaristes !

Avis sur Troie

Avatar Alexandre Gibier Verrier
Critique publiée par le

De ce que je m’en souvenais, on avait beaucoup tapé sur ce film parce que ce n’était historiquement pas fidèle, parce que le casting était 100% mâle hétéro blanc caucasien sisgenre mes couilles, et parce qu’à un moment y’a un avion qui passe dans le ciel alors que c’est pas vrai. Moi j’avais bien aimé, y’avais des batailles, Achille qui défonçait tout le monde, et des batailles.
Alors quand par nostalgie j’ai revu la version longue de 3h16, je me suis rendu compte d’à quel point ce film est excellent.
Alors pour les trois nigauds qui savent pas, la guerre de Troie est un évènement majeur de la Grèce Antique, durant laquelle Agamemnon a rassemblé pour les armées de Grèce pour marcher sur la cité de Troie parce que le jeune Prince Paris a enlevé sa bien-aimée Hélène des mains de son mari, Ménélas.
Beaucoup de noms, oui, mais d’un autre côté Troie met en scène de vrais personnages, travaillés, intelligents, avec leurs faiblesses de mortels, ni bons ni mauvais, comme savaient en écrire les grecs, et comme ne savent pas en écrire les scénaristes d’Hollywood.
Parce qu’au fond, il n’y a pas de méchant ni de gentil dans ce film. Seulement un conflit entre deux camps, et chacun a ses raisons d’y participer. Achilles recherche la renommée personnelle au prix de centaines de morts, Hector veut protéger sa cité et son frère au prix de centaines de morts, c’est comme ça pour tous. Chacun a des choix à faire, bons ou mauvais, personnels ou raisonnables, qui feront basculer le destin de cette guerre. Alors c’est sûr qu’un film où y’a pas de grand méchant débile et de gentil immaculé, ça se fera plus à Hollywood pendant un certain bout de temps, quand tu vois les morales des nouveaux Disney…
Surtout qu’en plus de ça, c’est très graphique. Le sang gicle, le sac de la ville à la fin est brutal à souhait, et c’est en partie dû aux héros du film. Si Hector n’avait pas sauvé son frère, si Ulysse n’avait pas à gérer son royaume, si Paris avait été plus raisonnable et Priam moins con, Agamemnon n’aurait pas buté tout le monde.
Parce que oui, les personnages ont une psychologie. Brillamment interprétés par Brad Pitt, Eric Bana, Orlando Bloom, Diane Kruger, Rose Byrne ou Sean Bean qui meurt pas, chacun essaie de trouver sa place dans cette guerre et évolue au fil des évènements, de ses choix. Je vais pas t’apprendre la tragédie grecque, mais sache que c’est plus intelligent que le comics.
Et pour ceux qui gueulent sur la non exactitude historique, sachez qu’on s’en branle, c’est une adaptation, pas un documentaire Arte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 521 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alexandre Gibier Verrier Troie