"Reconstitution" spectaculaire mais creuse, d'une grande légende antique

Avis sur Troie

Avatar Sylveyrier
Critique publiée par le

4 ans après le retour réussi du genre péplum avec Gladiator, un nouveau film est sorti : Troie. On pouvait s’attendre au même impact, mais non. L’histoire est adaptée du célèbre conte d’Homère, l’Iliade. Mais en modifiée, pour qu’elle puisse tenir sur 3h environ (le livre est un pavé), et reste très sympa et on ne s’ennuie pas.

La présentation des personnages, la prise de la plage et de Briséis, le duel Pâris/Ménélas, la débâcle des Grecs et la mort d’Ajax par la main d’Hector, celle de Patrocle, le point d’orgue du film : le duel Achille/Pâris, le cheval de Troie et la triste fin..

Ceux qui ne connaissent pas le récit d’origine passeront un bon moment en découvrant le mythe. Les autres pourront tiquer sur certaines « facilités », mais pourront admirer le spectacle. Les dieux, et leur conflit par l’intermédiaire des hommes, ont été « écartés » du récit, mais cela ne nuit pas vraiment au film et lui donne un côté plus réaliste. Je regrette la violence des batailles, trop montrée, au lieu d’être suggérée (certains passages sont gores !).
Au niveau des personnages/acteurs, le problème est qu’ils sont tous occultés, tant dans l’histoire que sur l’affiche, par la star du film, Brad Pitt, qui fait la seule chose qu’il sait faire, du Brad Pitt. Donc Achille, le héros légendaire, est réduit en bellâtre bourrin qui ne rêve que de sa propre gloire. Les conflits avec Agamemnon, pire que lui, sont cependant intéressants. Ils permettent de critiquer les chefs tyranniques, leur avidité insatiable de conquêtes sanguinaires au mépris des peuples et des soldats qui meurent en masse pour les enrichir. Eric Bana/Hector, le prince respectable de Troie, Sean Bean/le rusé Ulysse, sont assez fades, sans grand charisme et malheureusement occultés par Brad Pitt. Orlando Bloom est plutôt intéressant dans un rôle de prince amoureux mais plutôt couard, différent de ses autres rôles de « héros » (Legolas, Will Turner,...). Au niveau des femmes, Diane Kruger/Hélène de Troie est belle mais s’en tient à n rôle de « potiche ». Briséis, la prêtresse enlevée, s’en sort mieux dans un rôle de femme bafouée mais forte, mais malheureusement tombera amoureuse, de manière ultra prévisible, du beau Brad Pitt/Achille qui se déshabille devant elle. Pas de réels personnages attachants donc.
Au niveau de la musique, les chœurs vocaux sont sympas au début, mais deviennent lassants au bout d’un moment. James Horner nous ressort son bon vieux « riff » à 4 notes, déjà entendu dans nombre de ses musiques de film. Bref une musique moyenne, sans originalité.
Les décors, costumes et autres reconstitutions sont le point fort du film. Elles sont travaillées, et sans être un spécialiste, semblent tout à fait crédibles.
Bref un film sans message, mais divertissant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 8 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Sylveyrier Troie