Un Brad vaut mieux que Troie tu l'auras.

Avis sur Troie

Avatar estoun
Critique publiée par le

Troie est depuis toujours l'un de mes films préférés, et j'ai pas honte du tout, et puis je vous proute d'abord. Qu'on lui reproche de ne pas respecter l'Iliade, d'avoir Hollywoodianisé la chose, soit, ça se comprend. D'ailleurs - petite parenthèse - quel ne fut pas mon étonnement lorsque j’eusse apperçu là toute à l'heure, le nom du scénariste apparaître en grosses lettres au début du générique de fin, j'ai nommé un certain David Benioff, alias le co-scénariste de Game of Thrones (BOUUUUUUHHHHH !!!!! MEUUURT SATAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!!). Mais bon, si on prend le film en tant que tel, en tant que Péplum, je trouve que là plupart vous êtes vraiment et injustement bien sévères avec ce film.

De prime abord, je le confesse il vrai que mon premier intérêt pour ce film était la présence d'un certain Orlando B. en tête d'affiche (remise en contexte : j'avais 14 ans, on était en pleine orlandomania, hormones, tout ça ...). Passé ce microscopique détail, que reste-il ? Et bien, pas mal de choses je dirais ! Cela faisait quelques années que je ne l'avais pas revu, et je crois même que c'était la première fois que je matais la version longue (depuis le temps que je l'avais ce DVD...), et j'ai pu le revoir d'un œil neuf on va dire.

Ce qui m'a frappé, c'est de voir à quel point le film paraît très réaliste, et grandiose, notamment d'un point de vu esthétique. Les décors sont magnifiques, et ce qui saute aux yeux c'est ce côté authentique avant tout : ils n'ont ni cet aspect carton-pâte des films d'antan, ni cet aspect numérique/artificiel/dégueulasse des productions d'aujourd'hui. On a comme l'impression que la cité de Troie a toujours existé, que la pierre est restée intacte. Ou que cette cité a été réellement bâtie dans son ensemble pour les besoins du film. D'ailleurs, si le film a sans doute fait appel aux effets numériques pour constituer des armées de plusieurs milliers d'hommes, et pour compléter les décors sans doute, ça ne se voit pas du tout je trouve ! On sent que des centaines de figurants ont été mobilisés, le sang fait vrai, même le feu est vrai !

J'insiste là dessus, parce que de nos jours lorsqu'on regarde des productions dans ce registre - ou dans le registre du fantastique/fantasy/films de guerre - rien ne paraît authentique, même des détails comme le sang ou les flammes, et on ne mobilise plus autant de figurants pour ça, tout est tellement plus simple avec les ordinateurs ... Tout est fait maintenant en images de synthèse, tout semble factice, les films sont désormais tous CGIquement modifiés ... Troie, lui, garde ce côté "traditionnel", ce côté "grand classique", comme ces Péplums du temps de leur âge d'or ou dans la lignée d'un Gladiator. Même le grain de l'image, je trouve qu'il a encore ce côté films d'autrefois (là j'avoue, je sais pas trop comment vous expliquer ce que je ressens), cet aspect non numérisé/aseptisé justement.

Un autre aspect qui fait de Troie un beau film, c'est la manière dont il est filmé, et notamment les scènes de combat. On a le droit à de magnifiques vues panoramiques, des plans impressionnants qui balayent le champs de bataille pour nous montrer de grandes vues d'ensemble, et puis, surtout, pas de caméra qui tremble ou de ralentis toutes les deux minutes ! D'autant plus que les combats sont d'une rare violence (encore plus dans la version longue). Alors que de plus en plus dans les blockbusters actuels on tend à nous masquer la violence (tout au plus avons-nous droit à quelques gouttes de sang, mais pas plus hein), ici que nenni, ça tranche bien dans le lard ! Cette violence est assumée, et encore une fois j'insiste, c'est pas du sang numérique ! Décors, costumes, mise en scène, moi je n'y vois pas vraiment de défaut à tout ça. Ajoutons à cela, une superbe musique composée par désormais feu James Horner (qui m'a en plus permis de découvrir un chanteur que j'aime beaucoup : Josh Groban), digne des grands classiques Hollywoodiens.

Pour ce qui est du casting, on pardonnera le manque de prestance d'Orlando (qui se rattrape quand même un peu à la fin, en mode Legolas style), compensé largement par la bonne prestation d'un Eric Bana touchant d'humanité, et puis surtout par l̶e̶s̶ ̶f̶e̶s̶s̶e̶s̶ ... le charisme et la badassitude de Brad Pitt bien sûr (pour vous messieurs, vous pouvez toujours mater les nichons de Diane Kruger pour vous consoler), dont le film est autant voué à la gloire du personnage qu'il incarne qu'à celle de sa plastique parfaite.

Pour ce qui est des seconds rôles, ils ne brillent pas forcément, mais ça fait toujours plaisir de croiser ici et là quelques têtes que l'on connait, et c'est toujours l'occasion de voir Peter O'Toole dans l'un de ses derniers rôles principaux avec la classe qu'on lui connait. En tout cas je ne vois jamais le temps passer quand je regarde Troie malgré sa durée. Je trouve que le film alterne bien les moments d'action et les moments plus posés, dédiés au développement et à la psychologie des personnages.

Bref, je ne m'étendrai pas plus là dessus, pour moi Troie est un bon film dans le sens où il remplit son cahier des charges : divertissant, émouvant, violent, prenant, beau esthétiquement, dans une ambiance qui respecte les codes du Péplum. Concrètement, depuis on a eu quoi dans le genre ? Le Choc des Titans, La légende d'Hercule et Pompéi : no comment ... Encore qu'on pourrait sauver 300 du carnage (1er du nom, mais qui - on est d'accord - s'éloigne quand même beaucoup du Péplum traditionnel).

Pour conclure, je terminerai tout de même sur un spoil :

En plus, pour une fois que Sean Bean ne meurt pas dans un film, on va quand même pas s'en plaindre !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2330 fois
26 apprécient · 3 n'apprécient pas

estoun a ajouté ce film à 7 listes Troie

Autres actions de estoun Troie