👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Alors que la matinale Aurore aux doigts de rose illuminait la blanche et brillante Cité des Anges, Aphrodite née de l'écume envoya une colombe réveiller Wolfgang Petersen.
"Je suis l'envoyé de la déesse, dit l'oiseau au petit cerveau. Elle t'ordonne, grand réalisateur de blockbuster, de mettre en scène une flopée d'acteurs hautement épilés et bodybuildés, de les enduire d'huile sacrée, et de les faire s'affronter dans le sable. Redonne à Troie son lustre d'antan, abat les arbres qui couronnent le lieu le plus élevé du rivage, et ordonne aux actrices de ne faire transparaître leurs émotions qu'à travers des froncements de sourcils. Et alors, Wolfgang, la déesse sera satisfaite. Et tu recevras du pain, des mets nombreux, et un vin étincelant aux rouges couleurs. Et des royalties aussi, pasque le public est con et qu'il n'y a pas de raison".
Ainsi fut dit, ainsi fut fait. Et dans la lumineuse nébuleuse appelée sur l'Olympe Hollywood, Troie ressuscita sur la pellicule.
Et alors, oui, alors, nous fumes quelques-uns à verser d'abondantes larmes.
Lepetit-Puck
3
Écrit par

il y a 11 ans

14 j'aime

1 commentaire

Troie
Hypérion
6
Troie

Ca aurait pu être bien pire...

J'avoue, j'ai un peu honte de mettre 6 à ce film. Et pourtant, dire que j'ai détesté ce film serait un mensonge éhonté. Commençons par ce qui a forcément déplu à la plupart :l'histoire. Le scénario...

Lire la critique

il y a 11 ans

56 j'aime

12

Troie
flamingoflash
3
Troie

Homère, Pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font

"N'essaie pas de me consoler de la mort, brillant Ulysse..." Ça, c'est dans l' Odyssée, à croire qu'Achille n'a jamais vu le péplum de Wolfgang Petersen, sinon cette réplique donnée à son illustre...

Lire la critique

il y a 12 ans

48 j'aime

11

Troie
-Marc-
5
Troie

Des super-héros comme s'il en pleuvait...

Le pitch: Un jeune crétin prétentieux (parfaitement illustré par Orlando Bloom) est l'invité d'un collègue de son père, un vieux coriace et libidineux. Pâris (le godelureau) ne trouve rien de mieux à...

Lire la critique

il y a 9 ans

37 j'aime

4

Le Passage
Lepetit-Puck
1
Le Passage

On se retrouvera (ou pas)

Je n'ai pas tenté de revoir le film et je ne me base que sur les souvenirs. Mais ils sont vivaces. Récapitulons. Les années 80. Alain Delon au meilleur de sa forme. Un film fantastique français qui...

Lire la critique

il y a 11 ans

12 j'aime

2

Wall-E
Lepetit-Puck
9
Wall-E

Critique de Wall-E par Lepetit-Puck

La note vaut pour la première partie du film, muette, de toute beauté, qui prouve qu'il n'y a pas besoin de dialogues, d'actions héroïques ou de grands dangers pour construire un personnage attachant...

Lire la critique

il y a 11 ans

10 j'aime

Teen Wolf
Lepetit-Puck
4
Teen Wolf

Actors studio or not actors studio, that is the question

Difficile de donner une note à cette série, tant la première saison est hilarante. Hilarante à force d'accumuler les clichés, les erreurs de plans et les scènes ratées. Les comédiens flirtent avec le...

Lire la critique

il y a 10 ans

9 j'aime