Affiche Trois souvenirs de ma jeunesse

Critiques de Trois souvenirs de ma jeunesse

Film de (2015)

"Roubaix, c'est ma malédiction."

Grâce au festival Télérama, j'ai pu voir ce film que j'avais volontairement esquivé à sa sortie, n'étant pas très attiré par un prequel d'un long-métrage que je n'ai pas vu... Mais entre temps, j'ai eu le temps de découvrir le cinéma de Desplechin, et j'étais plus qu'impatient de voir ce qu'il pouvait faire dans Trois souvenirs de ma jeunesse. Contrairement à ce qu'on pourrait penser,... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

2
Avatar MemoryCard64
6
MemoryCard64 ·

Critique de Trois souvenirs de ma jeunesse par ffred

Arnaud Desplechin a toujours soufflé le chaud et le froid chez moi. Où Un conte de Noël est un chef d'oeuvre et Rois et reine une vraie purge. J’étais resté mitigé sur Jimmy P. mais très curieux de voir ce nouvel opus. Pour être franc, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans. Je trouvais cela long, lent et ne supportais pas le jeu des acteurs. Mais petit à petit, l'écriture et la mise en... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

2 1
Avatar ffred
8
ffred ·

Avec le temps

Penser aide-t-il à rendre heureux ? Se souvenir permet-il le bonheur ? De tous les sentiments mélancoliques, la nostalgie est certainement un des plus puissants : le mirage de tout aventurier, le dédale sentimental par excellence. Dans ses profondeurs, comprendre la nostalgie demande un acte pénible : le mal du retour, une souffrance émanant d’une ancienne blessure. Perdu dans les arcanes de... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

2
Avatar Monsieur_Biche
9
Monsieur_Biche ·

Critique de Trois souvenirs de ma jeunesse par FrankyFockers

Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle) est l'un de mes films préférés, et par ailleurs l'un des plus beaux films des années 90 et l'un des plus beaux films français tout court, et je ne pouvais franchement pas espérer une préquelle aussi réussi que celui-ci. Desplechin revient au meilleur de sa forme, se plaçant une nouvelle fois pile entre Truffaut et Scorsese mais tout en... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

2
Avatar FrankyFockers
8
FrankyFockers ·

Critique de Trois souvenirs de ma jeunesse par Malossanne

"On aurait pu défendre le dernier film de Desplechin par conformisme. Depuis ses débuts avec la Sentinelle, la critique n’a eu de cesse de louer, à raison, un nouveau grand talent du cinéma français. Mais avec la sortie de Jimmy P. en 2013, une limite s’est dessinée ; il s’agissait d’un film de qualité certes mais tout le monde s’est comme forcé à l’adorer. Une intrusion... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

2
Avatar Malossanne
9
Malossanne ·

Horripilant

Horripilant, oui, vraiment. A tel point que j'ai quitté la salle après 1h20 de projection, en me disant "bon, après ce que j'ai vu, je peux partir, je suis sur de ne rien louper...". Franchement je n'ai rien trouvé à me mettre sous la dent dans ce film, qui est tout ce que je déteste dans le cinoche "intello" à la française : dialogues sans queue ni tête, absolument pas crédibles ni justes;... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

8 13
Avatar nouchy
2
nouchy ·

Une histoire d'amour

magnifique , mais pas que, dans le titre il y'a "souvenirs", un des thèmes principaux , avec en filigrane ,la perte,qui je suis ,qu'a été ma vie ,qui est l'autre .Quentin Dolmaire et Lou Roy-Lecollinet, formidables et bien sûr un Mathieu Amalric toujours à la hauteur.Unregard incroyable sur la construction de son être , au hasard de ses fantasmes et de ses rencontres . Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

2
Avatar Motema95
9
Motema95 ·

Déséquilibré ...

Le problème avec les films en "parties", c'est l'équilibre entre elles, le truc qui fait tenir d'aplomb une narration. Mais on peut considérer que le cinéma n'est pas une narration... Je vous laisse débattre de ce truc. Ceci posé, la troisième partie qui est la plus "desplechienne" et qui prend presque toute la place confère à ce film un caractère trop bavard, trop maniéré et donc au final... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar CricriB
5
CricriB ·

3 soupirs et la mollesse

Le hasard a voulu que je vois ce film le lendemain de San Andreas. Si ce dernier est le stéréotype du Blockbuster américain décérébré qui inondent trop souvent les écrans, à l opposé trois souvenirs de ma jeunesse est le stéréotype du film français ennuyeux à mourir qui polluent tout aussi régulièrement les écrans depuis quarante ans et la nouvelle vague que certains essaient encore de... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar ROUB_ELDIABLO
2
ROUB_ELDIABLO ·

La persistance de la mémoire

Nous sommes dans le présent, où Paul rentre du Tadjikistan pour la France. En route, il est arrêté par la police, car il s’avère qu’un autre Paul Dédalus existe. Rien, en soi, d’exceptionnel, si ce n’est qu’il est né le même jour, au même endroit, et vit à Melbourne. C’est alors l’heure, pour Paul, de se rappeler, de raconter les raisons de ce dédoublement, et, au passage, de réécrire les... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar JKDZ29
7
JKDZ29 ·