Affiche Trois souvenirs de ma jeunesse

Critiques de Trois souvenirs de ma jeunesse

Film de (2015)

Que reste-t-il de nos amours ?

C'est du Truffaut. C'est du Hitchock. C'est du Desplechin. Trois moments de la jeunesse de Paul Dedalus, cet homme qui dans Comment je me suis disputé (ma vie sexuelle) nous plongeait déjà dans les affres de l'Ulysse propre à Joyce et qui revient là nous expliquer comment il a été un héros, comment il a détesté sa mère et comment il a aimé une première Esther du temps de sa... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar LuxLisbon
9
LuxLisbon ·

L'amour à 20 ans

Paul Dédalus, sur le point de rentrer en France après plusieurs années d'exil, se remémore de trois périodes de sa vie passée: son enfance, un voyage scolaire en Russie, et son adolescence, rencontre avec l'amour de sa vie, Esther. Si la première partie est rapide et pose le socle d'une enfance violente entre sa mère instable et ses fugues pour fuir un père violent, la 2ème est... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar Bluemornings
9
Bluemornings ·

Un narratif un peu bancal mais un film sensible et bien interprété.

Voici le dénommé Paul Dédalus (patronyme que l’on ne croise pas pour la première fois dans la filmographie de Desplechin), anthropologue, interprété, dans sa maturité, par un Mathieu Amalric au regard toujours aussi fixe. Ayant vécu loin de France pendant près de vingt ans, il s’apprête à quitter le Tadjikistan pour retrouver sa terre natale et y prendre un poste dans un ministère. À sa... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar abarguillet
7
abarguillet ·

Un sentiment ... partagé

Peu de films m'ont à la fois autant émerveillé par certaines scènes, et à la fois autant exaspéré pour d'autres. Le début du film est particulièrement maladroit, les acteurs décevants, les situations parfois un peu grotesque, tout en ayant une idée de fond intéressante. La troisième partie était beaucoup plus touchante où niveau des personnages, attachants et sincères. Néanmoins le jeu des... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar jujumaries
6
jujumaries ·

"Intact. Ma fureur intacte. Un amour intact. Un chagrin intact."

C'est un film mélancolique et poignant sur l'impossibilité d'oublier le passé. Au début , Paul Dedalus quitte le Tadjikistan en laissant derrière lui une femme. Ils sont tous les deux dans une chambre, ils viennent manifestement de faire l'amour, elle organise le transfert de ses bagages. Il y a un moment très beau, elle est à califourchon sur lui, joueuse, espiègle, et l'émotion arrive, la... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar Sa-boo
8
Sa-boo ·

Critique de Trois souvenirs de ma jeunesse par Quintin Leneveu

En revenant vers le personnage de Paul edalus, Desplechin amorce une forme de cinéma comme nous l'avait présenté Truffaut avdc Antoine Doisnel : le suivi d'un personnages à travers le temps et la forme proche de l'autobiographie du réalisateur. Ainsi, on sent un énorme plaisir à composé cette histoire d'enfance et d'adolescence par le réalisateur qui filme avec toujours autant de talent des... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar Quintin Leneveu
9
Quintin Leneveu ·

LOL

Arnaud Desplechin nous signe une œuvre à part, une histoire enchanteresse que nous suivons avec délectation. Un adolescent d'une grande maturité tombe sous le charme d'une jeune fille particulière. C'est trépident, beau, mélancolique, nous nous prélassons de chaque moment, chaque regard, chaque discussion. Plus qu'une simple histoire d'amour, le film parle d'Amour, de la distance, du plaisir... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar hubertdelabath
9
hubertdelabath ·

Esther de ma jeunesse...

Flash-backs sur la jeunesse de Paul Dédalus ( Arnaud Desplechin ?). Film complexe, mais riche, retour sur la jeunesse perdue, sur les amis disparus, sur un amour fort et impossible... Montage assez virtuose, acteurs excellents, surtout les deux " héros ", ah, cette Esther ! On peut sans doute trouver horripilant ce parisianisme mondain, mais l'humanité du film est très touchante. Du bon... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar guidez
8
guidez ·

Critique de Trois souvenirs de ma jeunesse par Nicolas Gilson

Rendant vie au personnage de Paul Dedalus, Arnaud Desplechin nous convie à une majestueuse expérience. TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE, dont le titre esquisse l’hypothèse du récit et symbolise la magie de l’assimilation à la première personne (à laquelle le réalisateur convie tout spectateur), est un voyage sensible à travers le temps et les âges mettant en scène un amour absolu et la superbe... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar Nicolas Gilson
9
Nicolas Gilson ·

Si vis amari, ama!

Très beau film sur l’amour (la passion?) et qui pour une fois ne décrédibilise pas ce sentiment chez les adolescents. Couple atypique : l’un s’exprime comme dans une poésie, une lettre. L’autre souffre physiquement de l’absence alors écrit (trop). Film qui se voit comme un journal intime : pourquoi ces trois souvenirs en particulier ? Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar lookanymore
7
lookanymore ·