Affiche Trois souvenirs de ma jeunesse

Critiques de Trois souvenirs de ma jeunesse

Film de (2015)

Mon premier Desplechin

Je ne connaissais pas le cinéma de ce réalisateur avant de voir ce film; le titre m'a donné envie. Résultat plutôt mitigé car je pensais qu'il s'agissait d'une réelle introspection du personnage principal sur son passé; au final le déroulé chronologique est plutôt plat et je ne suis même pas sûr d'avoir compris la fin et où l'auteur voulait en venir. J'ai vraiment eu le sentiment que le... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

1
Avatar LaDamedeTrefle
6
LaDamedeTrefle ·

Doucement te rappellent...

Il y a, dans chaque vie, si peu de vie. Il y a, dans chaque amour, si peu d'amour. Il y a des souvenirs, parfois effacés, inventés, tiraillés entre leur propre existence et ce que nous voulons bien en garder. Pour Paul il y a trois souvenirs - et dans ces trois souvenirs, il y a tous les autres. C'est drôle, comme à chaque film de Desplechin, je ressors avec quelques années de plus. Comme je... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

1
Avatar NanténéTraoré
10
NanténéTraoré ·

Un en fait

Trois souvenirs de durée complètement asymétrique, on fait ce qu'on peut. C'est français, et il y a ce que j'aime dans ce cinéma français : le lyrisme des mots, la poésie des attitudes, la théâtralité de la vie. Le film canalise toutes les histoires d'amour vu et revu et entendu et les magnifie dans une romance à laquelle on a envie de se prêter. Le casting est ouf, j'ai même envie de voir... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

1
Avatar punkryden
8
punkryden ·

un Desplechin raté est encore bien meilleur que la plupart du cinéma français

Desplechin, c’est notre petit frère. Le petit frère qu’on aime même quand il fait des conneries, même quand il est un peu moins bon que d’habitude. On pourrait croire que c’est le cas aujourd’hui avec Trois Souvenirs de Ma Jeunesse, la troisième partie de la chronique autobiographique foutraque (et non planifiée) qui comprend également Le Conte de Noël et Comment Je Me Suis Disputé… (Ma Vie... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

1
Avatar ludovico
8
ludovico ·

Critique de Trois souvenirs de ma jeunesse par Frédéric Hiard

Des trois souvenirs, seul celui d'Esther reste en écrasant les deux autres en prenant plus des trois quarts du film. On passe donc rapidement d'une histoire d'usurpation d'identité totalement décousue à une histoire d'amour d'adolescents. Et quand bien même le jeune couple arrive à nous charmer, leur histoire tourmentée finit par lasser. C'est dommage, car c'est assez bien distribué... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

1
Avatar Frédéric Hiard
6
Frédéric Hiard ·

Romance

Nous découvrons la vie de Paul Dédalus, à travers trois souvenirs qui ont marqué sa vie. Cependant, les deux premières intrigues se font totalement éclipser grâce à l'arrivée d'Esther. Je pense qu'il y avait pourtant matière à approfondir ces drames familiaux : notamment la relation que Paul entretient avec sa mère. Il fait par la suite la rencontre d'Esther, une jeune femme à la... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

1 3
Avatar Mgg2fr
7
Mgg2fr ·

L'amour d'une vie

Je ne m’attendais pas à ce genre de film. Je ne m’attendais pas à grand à dire vrai. J’y allais un peu comme ça, par hasard, parce que c’était le seul film diffusé à 16h20 qui me donnait plus ou moins envie, parce que j’avais du temps à tuer. Je ne connaissais pas grand chose du film avant d’y aller. J’ai commencé à me renseigner après m’être installé. J’ai lu quelques lignes du synopsis, lu... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

1
Avatar pandabear
8
pandabear ·

L'ombre de Truffaut plane sur Desplechin

Il y a de plus en plus un air de Truffaut dans le cinéma de Desplechin. Je ne parle pas seulement de ce qui a été si souvent signalé : l'identification entre Desplechin / son personnage récurrent Paul Dedalus / son alter ego Mathieu Amalric, qui ressemble par bien des aspects au trio Truffaut / Antoine Doinel / Jean Pierre Léaud. Je veux plutôt évoquer cette façon de faire du... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

1
Avatar Christoblog
8
Christoblog ·

Les bobos, les bobos, ...

8è minute de film : deux vieilles s'embrassent ! 10è minute de film : un enfant blasphème dans une Eglise. Vous l'aurez compris, on est devant un film qui se veut moderne... Pff, toujours plus ! Que de critiques des Arabes seulement là pour vendre de la drogue, tandis que nos pauvres amis d'une certaine autre religion sont démunis et reconnaissants envers le personnage principal du... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

1
Avatar Brother_Bilal
3
Brother_Bilal ·

Critique de Trois souvenirs de ma jeunesse par Ben Ric

Je suis rarement en symbiose avec les films de Desplechin. Ses personnages névrosés, ses histoires de familles compliquées, le côté très intellectuel de son écriture ne me satisfont que trop rarement. Débarrassé de ses tics et de ses marottes, cette fois, il parvient avec ce nouveau film, à me toucher vraiment dans un style qui nous ramène à Truffaut à travers le personnage hautement... Lire l'avis à propos de Trois souvenirs de ma jeunesse

1
Avatar Ben Ric
8
Ben Ric ·