Une petite merveille.

Avis sur Trois souvenirs de ma jeunesse

Avatar Jean-Mariage
Critique publiée par le

Les trois souvenirs sont ceux de Paul Dédalus, héros trentenaire de Comment je me suis disputé (ma vie sexuelle), qui, ayant maintenant une bonne quarantaine d'années fait une plongée dans son enfance et son adolescence par le biais d'un interrogatoire policier. Il s'agit donc d'une sorte de préquel au film Comment je me suis disputé (ma vie sexuelle). Trois souvenirs émouvants, mais dont le plus émouvant, et le plus important, ne serait-ce qu'au niveau de la durée, est celui de l'amour de jeunesse de Paul et d'Esther, « un amour intact, un chagrin intact, ma fureur intacte », comme le hurle Paul à la fin du film à son ex ami et rival revu par hasard. Scène où l'on voit d'ailleurs ici tout le talent de Mathieu Almaric. La prestation des jeunes débutants, Quentin Dolmaire et Lou Roy-Lecollinet, qui incarnent Paul et Esther au temps de leur jeunesse, est aussi admirable. Arnaud Desplechin est un grand directeur d'acteurs et c'est une des raisons qui font de ce film une petite merveille.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 184 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Jean-Mariage Trois souvenirs de ma jeunesse