Affiche Trois sublimes canailles

Critiques de Trois sublimes canailles

Film de (1926)

  • 1
  • 2

La vraie richesse de l'Ouest

Avec mes trois films muets vus de John Ford, j'avais déjà classé cette période comme moins intéressante que ces fastes années qui suivirent, puis voilà que Three Bad Men vient contredire tout cela et me foutre une sacrée claque à laquelle, je dois bien l'avouer, je ne m'attendais pas. Avec Three Bad Men, il évoque le destin d'un couple durant la ruée vers l'or et... Lire la critique de Trois sublimes canailles

31 2
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Over the border

Trois sublimes canailles est un rêve raconté, un rêve incarné ; non pas le rêve américain, mais le rêve d'Amérique de tous ces immigrants venus d'Europe pour converger vers le grand Ouest, là ou les terres confisquées aux sioux seront distribuées aux premiers arrivants lors des fameuses courses à la terre. L'ouverture, somptueuse déclinaison de cette thématique sur fond de ballade un... Lire l'avis à propos de Trois sublimes canailles

9 10
Avatar Yoshii
9
Yoshii ·

Les trois crasses

Les trois canailles sont vraiment sublimes. Dépassés les trois mousquetaires, enfoncés Zinoviev-Kamenev-Trotsky, surclassés César-Pompée-Crassus : le Taureau, le Pique et Mike Costigan forment le plus beau des trios, la plus merveilleuse des troïkas, le plus fabuleux des triumvirats. Ford, de façon très originale (on est en 1926 ai-je besoin de le préciser ?), bâtit tout son film non pas sur un... Lire l'avis à propos de Trois sublimes canailles

32 2
Avatar Pruneau
9
Pruneau ·

Three Godfathers

Le western, genre populaire par excellence, a souvent réalisé l'éloge des pionniers fondateurs, ceux qui ont incarné et donné sens au rêve américain. Seulement, le limiter à cette seule fonction serait une erreur, comme le prouve John Ford avec Three Bad Men en exploitant à merveille les possibilités offertes par le cinéma en conjuguant grand spectacle, souffle épique et vision... Lire la critique de Trois sublimes canailles

21 5
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Le Bon, la Belle... mais surtout les Truands !

C'est à ce film que je dois mon histoire d'amour avec John Ford. N'ayant pas été emballé lors de mes premiers visionnages de ses œuvres phares, c'est en découvrant Trois Sublimes Canailles que mon affection pour ses westerns et son cinéma en général est née, me poussant à la curiosité. J’étais très intrigué par cette œuvre bien lointaine dans sa... Lire la critique de Trois sublimes canailles

18
Avatar WeSTiiX
10
WeSTiiX ·

Trio pour violon et cordes

Il y a certains films muets qui font oublier aussi sec cet aspect de leur personnalité, à chercher dans les dernières années de cet art, quand la maîtrise est telle que les histoires se passent de mots, ce qui n’empêche d’ailleurs pas celui-là d’en regorger de bons, et des meilleurs… Histoire absolument merveilleuse d’une ruée vers la terre avec un grand dadais gentillet (George O’Brien) et une... Lire l'avis à propos de Trois sublimes canailles

21 2
Avatar Torpenn
9
Torpenn ·

La course à la terre

Tout cinéphile sait qu’il ne peut faire l’impasse sur Ford, qui résume à lui seul la quintessence du cinéma américain ; mais ce qu’il sait moins, c’est qu’il n’a pas attendu 1939 et 1939 pour faire des chefs-d’œuvre, et qu’on a perdu un très grand nombre de ses films muets tournés dès les années 10. Three bad men avait peu de chances de... Lire l'avis à propos de Trois sublimes canailles

26 10
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

The gold (and land) rush

Le regard que John Ford propose à travers Three Bad Men sur la célèbre conquête de l'Ouest américain est doté d'une particularité qui le différencie assez nettement de ce qui a pu être proposé par ailleurs, tout au long de l'âge d'or du western classique. De la fin du 19ème siècle au début du 20ème, entre l'époque avérée des faits relatés ici et... Lire l'avis à propos de Trois sublimes canailles

8
Avatar Morrinson
8
Morrinson ·

Des héros pas comme les autres

« Une année, un film » : Trois Sublimes Canailles, John Ford, 1926. Après avoir découvert John Ford, pionnier du western, avec « A l’assaut du boulevard », réalisé en 1917, j’avais inscrit Trois Sublimes Canailles dans ma liste des films à regarder dans mon voyage à travers l’histoire du cinéma. Nommé « Three Bad Men », ce vieux western s’annonçait d’emblée comme un film intéressant, bien que... Lire l'avis à propos de Trois sublimes canailles

6
Avatar JKDZ29
9
JKDZ29 ·

Ford Grand Tourisme

Je dois avouer qu’avant de visionner « Trois sublimes canailles », western muet de John Ford sorti en 1926, je ne savais pas tout à fait à quoi m’attendre. J’avais déjà, bien entendu, un goût certain pour le genre, ses décors, ses légendes et ses héros. En outre, le pédigrée et le professionnalisme du réalisateur m’inspiraient confiance. Néanmoins, un western muet me paraissait être... Lire la critique de Trois sublimes canailles

3
Avatar Aramis
8
Aramis ·
  • 1
  • 2