👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Même si le résultat n'est qu'à moitié réussi, il faut toujours saluer les réalisateurs hexagonaux faisant preuve d'ambition : c'est assurément le cas de Gilles Legrand ici. Hélas, ambition ne rime pas toujours avec talent, et « Tu seras mon fils » le prouve de manière assez flagrante. Ce qui ne veut pas dire que tout est à jeter, loin s'en faut : on sent l'effort pour offrir un scénario consistant et des personnages nettement moins lisses qu'à l'accoutumée, d'autant que quelques répliques résonnent comme de véritables gifles, ce qui n'est pas rien dans notre souvent trop fade paysage cinématographique français.

Reste que si Legrand avait auparavant signé « Malabar Princess » et « La Jeune fille et les loups », ce n'est peut-être pas non plus un hasard. Car malgré toutes ses intentions plus qu'honorables, l'œuvre dépasse rarement le niveau d'un bon téléfilm techniquement, l'empêchant d'atteindre la force, l'intensité qui aurait pu être la sienne avec un auteur plus doué derrière la caméra. De plus, si Niels Arestrup livre une performance de qualité, celui-ci se renouvelle peu, d'autant que Lorant Deutsch, malgré quelques passages éloquents lui permettant de faire ressentir la douleur de son héros, signe une prestation maladroite et sans relief. Finalement, c'est Anne Marivin qui tire le mieux son épingle du jeu dans ce rôle de femme forte et protectrice. Malgré tout, il n'est vraiment pas interdit de suivre cette opposition dans un univers viticole bien rendu, l'intrigue restant suffisamment intéressante pour que l'on prenne du plaisir devant l'écran : pas un grand cru donc, mais honnête.

Caine78
6
Écrit par

il y a 4 ans

Tu seras mon fils
K1000
8

Critique de Tu seras mon fils par K1000

Si le film de Gilles Legrand rend d'abord hommage au vin et à son univers, il explore également, grâce à une analyse fine, jamais vulgaire, la complexité des rapports entre père et fils dont la mise...

Lire la critique

il y a 10 ans

17 j'aime

Tu seras mon fils
amarie
8

Tu récoltes ce que tu sèmes

Je m'en fous je n'ai rien à perdre ! Tu connais le proverbe qui dit "il ne faut jamais cracher en l'air ça te retombe toujours sur la tête" ? Et bah tu vois là je crois que tu le comprends super...

Lire la critique

il y a 8 ans

8 j'aime

3

Tu seras mon fils
EvyNadler
8

Tu es le père

Niels Arestrup excelle dans les rôles de chef de tribu écrasant et étouffant. Comment ne pas évoquer De battre mon coeur s'est arrêté et sa prestation de haut vol en père irresponsable et dangereux ...

Lire la critique

il y a 6 ans

8 j'aime

3

Mourir peut attendre
Caine78
4

Attente meurtri(ère)

Cinq ans d'attente, avant que la crise sanitaire prolonge d'une nouvelle année et demie la sortie de ce 25ème opus, accentuant une attente déjà immense due, bien sûr, à la dernière de Daniel Craig...

Lire la critique

il y a 7 mois

25 j'aime

30

Downton Abbey
Caine78
5

Fin de série

Projet longtemps évoqué avant d'être enfin finalisé, je pensais (un peu naïvement) qu'offrir une fin sous forme de long-métrage à « Downton Abbey » était une bonne idée, n'ayant pas été spécialement...

Lire la critique

il y a 2 ans

19 j'aime

2

Dune
Caine78
7
Dune

La Grande Aventure Leto

Cela restera une vraie question pour moi : ai-je eu raison de revoir la version de David Lynch seulement quelques jours avant celle de Denis Villeneuve ? Ce qui me semblait être une bonne idée sur le...

Lire la critique

il y a 8 mois

18 j'aime

12