Belle reconstitution de la crise de la tulipe de 1637. L'intrigue romantique est moins convaincante.

Avis sur Tulip Fever

Avatar histfict
Critique publiée par le

Tulip Fever est un film romantique-dramatique inspiré du roman de Deborah Moggach, Le peintre des vanités. Bizarrement, alors que le tournage du film était achevé en 2014, celui-ci n’est sorti en salles que fin août 2017.

Il s’agit d’une histoire d’amour impossible assez classique sur fond de « tulipomanie » à Amsterdam dans les années 1636-1637. Le principal mérite du film est d’ailleurs de mettre en scène cet engouement soudain des Hollandais pour le commerce des bulbes de tulipes. Les fleurs, et notamment les variétés les plus rares, sont alors tellement prisées que le prix d’un bulbe peut atteindre jusqu’à dix fois le salaire annuel d’un artisan. De jeunes gens modestes rêvant d’une vie meilleure se mettent à investir dans les tulipes… avant de déchanter lors que la bulle éclate en 1637, causant la ruine de nombre d’entre eux.

L’héroïne du film, Sophia (Alicia Vikander), est une jeune orpheline mariée à un homme beaucoup plus âgé qu’elle. Sa vie bascule lorsqu’elle tombe amoureuse du jeune peintre désargenté chargé d’immortaliser son portrait. À cela s’ajoute une intrigue parallèle impliquant la servante de Sophia et le poissonnier… Rien de très original donc, d’autant que l’alchimie entre les deux acteurs principaux ne crève pas vraiment l’écran.

Le film se laisse néanmoins regarder et la reconstitution des rues d’Amsterdam au XVIIe siècle est plutôt réussie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 836 fois
4 apprécient

Autres actions de histfict Tulip Fever