Mauvais cheval

Avis sur Turf

Avatar Guillaume Gillon
Critique publiée par le

Après nous avoir embarqué au Camping à deux reprises, et tenté de remettre au gout du jour le Disco, Fabien Onteniente nous revient avec une nouvelle comédie sur quatre amis de longue date achetant un cheval dans l'espoir de devenir les heureux riches propriétaires d'un canasson de compétition enchainant les victoires lors de prestigieuses courses hippiques, faute de pouvoir s'en mettre plein les fouilles depuis de nombreuses années en jouant au tiercé.

Autant le dire tout de suite : Turf n'est pas une franche réussite.
Tout d'abord la sensation d'assister à un copié/collé, infligée par le réalisateur/scénariste depuis quelques films est on ne peut plus réelle : que ce soit camping, foot, disco, jet-set ou millieu hippique, peu importe l'univers choisi, Fabien Onteniente ressasse les mêmes histoires de potes qui s'aiment et s'engueulent, les mêmes personnages de loosers au grand coeur, les mêmes stérotypes, les mêmes ressorts scénaristiques...
On ne peut également qu'être attristé par le quatuor d'acteurs principaux tous en mode pilotage automatique : Edouard Baer fait toujours de longs monologues qui tombent à plat (en moins drôles cette fois), Alain Chabat irrite en pseudo-bobo arriviste qui trompe sa femme, Lucien Jean-Baptiste s'enferme dans un rôle d'éternel inquiet et Philippe Duquesne est encore le gars à côté de la plaque au bon coeur.
Enfin, on peut être autant déçu qu'étonné de ne pas rire énormément durant le film, un comble pour une comédie. La faute est à mettre sur le compte d'un humour, tantôt lourd (Baer, presque insupportable), tantôt tombant à plat, faute de réelle inspiration. A peine esquisera t-on quelques sourires. Seuls Sergi Lopez (en drôle de préparateur physique pour chevaux) et Gérard Depardieu (dans un rôle de magouilleur blindé de sous, revenant du Qatar et heureux de rentrer en France pour faire des affaires, amusant car faisant echo à son actualité mouvementé) tirent leur épingle du jeu.

EN BREF : Fabien Onteniente commence à tomber bien bas dans le genre de la comédie populaire (il ne part déjà pas de très haut) car autant ses Camping 1 & 2 s'avèrent regardables à défaut d'être inoubliables, autant son Turf n'a pas grand chose pour lui. Pas très drôle et caricatural à souhait, et pas non plus aidé par son cast principal, son cinéma est déjà qualitativement dépassé par des Dany Boon, Pascal Chaumeil, Michel Hazanavicius...
L'heure d'une sérieuse remise en question a sonné !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1300 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Guillaume Gillon Turf