Twilight ou la machine à sous infernale.

Avis sur Twilight : Chapitre 1 - Fascination

Avatar Heli
Critique publiée par le

Comme bon nombre de personnes, je suis allée voir Twilight au cinéma. Oui, Monsieur, je ne l'ai pas téléchargé illégalement.
Tout d'abord, parlons de l'intrigue. Un vampire lycéen tombe amoureux d'une humaine. Alors premièrement, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il y a "vampire lycéen" dans cette intrigue, et personnellement, si je passais l'éternité à rechercher du sang frais, à voler dans les airs ou à me taper des concours de course à pied contre des guépards, je ne foutrais pas les pieds dans un lycée, même pour faire des blagues avec mes frangins les vampires.
Ensuite, il y a bien évidement le fameux "vampire + amoureux + humaine" et ça, ben, ça marche à tout les coups. Alors on a eu quoi déjà dans le lot ? Dracula et sa copine, (mais là Gary Oldman relevait un peu l'esprit) on a eu Angèle et Buffy (tiens! Un lycée, un vampire, une humaine, comme c'est fort) et maintenant, nous avons TWILIGHT ! Le -et là je cite allocine- "phénomène littéraire".
Comme phénomène littéraire, il y a bien Anne Rice, qui par contre, avec son "Entretient avec un vampire" nous offre une véritable poésie des buveurs de sang.
Mais Twilight c'est avant tout une sublime machine à sou. Oui, on a le cocktail parfait des buveurs de thune.
L'histoire d'amour impossible, avec le pervers (ben oui hein, tu bois du sang toute la journée MEME si tu te soignes, tu ne restes pas vraiment net face à tes névroses et ton rapport aux autres), la magie, le cadre teenage-movie, les musiques pop rock parfaites, le suspense, et bien sûr, l'héroïne passive mais très intelligente...L'époque du héros et de la princesse est révolue, maintenant, il nous faut un pervers, et une névrosée. Très bien, acceptons.
Mais le meilleur, c'est que les ennemis d'Harry Potter sont très heureux de présenter Twilight comme une épopée des temps modernes. Une sorte de "véritable" œuvre littéraire, avec une intrigue originale, des dialogues originaux, des personnages...pas banals.
Qui a-t-il d'original à voir un vampire tomber amoureux d'une lycéenne? Je vous l'demande !
Je passe maintenant aux dialogues. Je n'ai pas de perles en tête, mais ça donne parfois "j'ai pensé aux araignées radio actives..." "Ça c'est pour les supers héros...Et si je n'étais pas le héros, si j'étais...LE MECHANT" tadam. On ajoute à cela, un passage sublime...Le méchant vampire amoureux court après la jolie humaine amoureuse pour lui dire "il faut que tu m'évites". Bon alors là je tiens à noter tout de même la CONNERIE du personnage. De mon côté, quand j'essaye d'éviter quelqu'un, je ne lui cours pas après toute la journée pour le lui rappeler. Non, dans ces cas là, tu te casses. Évidement, me direz-vous, sans ça il n'y aurait pas d'intrigue. Mais déjà, je le rappel, l'intrigue d'un immortel lycéen, moi ça me dépasse.
Bon, par contre, niveau réalisation, de jolis effets, certes, une belle couleur, et un acteur bandant au possible (sans ça, pas d'entrée dans les salles).
Nous sommes donc devant le harry potter pour grands ados, et nous aimons bêtement ça.

Parce que malheureusement, la conclusion de mon article sera celle ci (et là, fouettez moi à coup de lame de rasoir) : L'intrigue est aussi minable que les dialogues, la musique ne vaut pas un clou (oui, parce que Harry Potter AU MOINS ça a pris du John Williams) les acteurs sont choisis par une production très intelligente...par contre la promo fut bonne, l'équipe finement commerciale, et le résultat ?
On sait que c'est nul, on en redemande encore.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 742 fois
8 apprécient

Heli a ajouté ce film à 2 listes Twilight : Chapitre 1 - Fascination

Autres actions de Heli Twilight : Chapitre 1 - Fascination