Team Mauvais Goût : Chapitre 5 - Décapitation, 2ème partie

Avis sur Twilight : Chapitre 5 - Révélation, 2e partie

Avatar Camden
Critique publiée par le

Et voici le dernier téléfilm à 120 millions de dollars de la saga Twilight, capable comme à l'accoutumée, de bon goût dans des occasions de plus en plus rares (le générique, quelques plans) et des kitscheries les plus atroces (la course, l'escalade, Kirsten vs. les animaux de la forêt, un bébé 3D creepy au possible, pire que le Marsupilami sur son affiche). Un contraste au niveau du traitement visuel que l'on retrouve dans le choix des musiques, assez incohérent de bout en bout (quel dommage, il suffisait d'ajouter du gangsta rap et on tenait un embryon de Tarantino).

Ça passerait si l'humour n'était pas devenu totalement forcé et si les personnages ne s'étaient pas désincarnés au profit d'enjeux surréalistes (un enfant qui grandit vite, plus proche de l'horrible Isabelle des 4400 que de l'excellente Alia de la saga Dune)... De plus, le nombre des protagonistes a connu une inflation galopant plus vite qu'une barquette de lasagnes Findus et ce, sans raison. On n'a jamais eu le temps de les découvrir vraiment : il faut dire qu'ils étaient noyés par des thématiques malsaines absolument pas conscientisées (comment peut-on glisser du triangle amoureux à la gérontophilie et à la pédophilie sans s'en rendre compte ?).

L'univers, également, a perdu en intérêt, transformant ses vampires en X-Men de pacotilles (si on m'avait dit que Bella deviendrait un jour John de Hero Corp !) et en faisant disparaître méthodiquement ses humains, seuls éléments qui donnaient un caractère tangible à toute cette mascarade.

La tragédie de l'immortalité, l'un des seuls sujets intéressants dans le thème du vampirisme, est ici totalement effacé au profit d'une intrigue d'un genre nouveau, sorte de résurrection du style Barbara Cartland à la sauce "swag" (qui aura accouché par la suite de merveilles telles que 50 Shades of Grey).

Heureusement, qu'au final, feu d'artifice gentiment gore il y a. Quand bien même s'il n'est pas assumé du tout. Une chose est sûre après visionnage de cette "deuxième partie" : il n'y avait clairement pas matière à diviser le contenu, si ce n'est pour extorquer un peu plus des jeunes filles ayant beaucoup trop de temps libre et d'argent de poche.

Au final, quand on revoit tous les personnages de la série dans le générique… on se dit que Twilight, c'est long surtout vers la fin mais heureusement, pas éternel.

PS : Ah les années 2010… Faut qu'on leur prépare un placard comme celui où on a rangé et bouclé le disco… On y mettra Twilight, mais aussi : Justin Bieber, L'Amour est dans le pré, Nicolas Sarkozy, la série "Léa passion" et les sites de fans d'Apple… Bref, tout ce qu'on pourrait résumer sous l'appellation "le buzz".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 503 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Camden a ajouté ce film à 17 listes Twilight : Chapitre 5 - Révélation, 2e partie

Autres actions de Camden Twilight : Chapitre 5 - Révélation, 2e partie