Avis sur

Ugly par Hugo Harnois

Avatar Hugo Harnois
Critique publiée par le

L'homme, capable du pire comme du meilleur. Anurag Kashyap, homme capable du meilleur (Gangs of Wasseypur) mais nous dévoilant aujourd'hui le pire, l'impensable, l'ineffable. Avant d'emmener sa fille au cinéma, un acteur raté doit s'arrêter chez son agent récupérer un scénario. Lorsqu'il revient dans sa voiture, sa fille n'y est plus.

Sommes-nous, à la vision d'Ugly, perdus dans un rêve morbide où la morale est une notion qui n'a plus de sens ? Sans aucun doute, l'ambiance est sale, poisseuse, oscillant entre une photographie saturée et une bande son cacophonique. Le cinéaste prend bien le soin d'afficher les jours qui s'écoulent à l'intérieur de son récit. Une semaine absolument barbare, une éternité pour le spectateur, où l'homme n'est plus homme, où l'homme est redevenu bête.

Par cupidité, jalousie et pure passion, aucun personnage ne peut se croire supérieur à un autre. Tous ces derniers ont touché le fond et ont conscience d'être désormais en enfer. Et encore, si Satan veut bien les accueillir. Ugly est un excellent polar comme on en voit peu sur fond de misère sociale. Quand ce n'est pas la police et leurs méthodes primitives qui en prennent pour leur grade, c'est alors le milieu futile et avide du show-business qui est attaqué.

Élément après élément, on se demande quelles sont les barrières de ce récit et jusqu'où il peut aller. Vers la noirceur la plus obscure, le chagrin le plus odieux. Vous sortirez de ce cauchemar harassé, mais satisfait d'avoir contemplé une œuvre qui tient toutes ses promesses. En somme, un art qui suggère le pire afin de créer le meilleur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 298 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Hugo Harnois Ugly