Viva Las Vegas

Avis sur Un Prince (presque) charmant

Avatar Lo-Lo
Critique publiée par le

Merci m. Besson pour tant de clichés, c'est sympa de nous prendre pour des vaches à lait, on en vient même à vouloir nous faire payer pour voir une pub Renault d'une heure trente emballée dans une histoire pleine de clichés et de raccourcis les plus faciles.

C'est donc ici l'histoire d'un odieux connard (joué par le "talentueux" Vincent Perez) dont la fille de 20 ans est fan de Friends (bande de potes old school qui se donnent comme surnom les héros de la série, il est jamais trop tard). Pour le mariage de cette jeune fille avec un homme dont il n'a jamais entendu parler (elle ne sait plus avec lequel elle a couché et le gagnant a été tiré au sort ??), il se doit de quitter son Paris où tout est gris pour le sud où tout est beau. Par la fâcheuse rencontre avec de vilains grévistes il troque son Audi pour une Reeeennnnault électrique. L'aventure le mène a rencontrer une superbe jeune fille de 30 ans très open.
Après 24h de péripéties, de bons fermiers, des gitans festifs, le salaud devient un homme bon, amoureux et écolo.
Au bout de ces 24h il décide donc de quitter son job, d'arrêter de fumer, de demander en mariage la sublime "femme de sa vie" qui pourrait etre sa fille qu'il connait depuis la veille et avec qui il vient de passer la nuit.
Tout est bien qui finit bien, mariage à l'Eglise de campagne avec Khader l'heureux gagnant du tirage.

Toi aussi maries toi avec la prochaine personne avec qui tu passes une nuit, ça rend visiblement bon même le pire des odieux.
Merci Messieurs Lelouche et Besson de nous écrire des scénarios sur une coin de table pendant l'apéro. Le ciné n'est qu'affaire de bon sponsor, ne reste qu'à se payer des acteurs qui ont la dalle et d'y aller vite fait c'est bien connu

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 412 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Lo-Lo Un Prince (presque) charmant