Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Un après-midi de chien

Critiques de Un après-midi de chien

Film de (1975)

Chienne de vie

Deux ans après leur première association dans Serpico, Sidney Lumet dirige à nouveau Al Pacino en acteur principal dans Un après-midi de chien. Retournant dans la jungle urbaine new-yorkais et son agitation intrinsèque, le metteur en scène se focalise ici sur une paisible banque de Brooklyn et ses environs. Un quasi-retour aux sources pour... Lire la critique de Un après-midi de chien

33 10
Avatar Vincent_Ruozzi
9
Vincent_Ruozzi ·

Sonny, thank you for the truth you've let me see.

Aux États-Unis, « un après-midi de chien » est une expression désignant les journées caniculaires du mois d’août. Tandis que par chez nous, un « temps de chien » renvoie plutôt à un climat maussade et pluvieux. Mais dans les deux cas, le sentiment qui en découle est le même : c’est la mélancolie, l’anémie, le malaise patent et diffus. Avec Dog Day Afternoon,... Lire l'avis à propos de Un après-midi de chien

33
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Braquage à lapin

Trois types qui braquent une banque, j'ai décidément un intérêt inlassable pour les scénarios anorexiques. Il n'y a qu'eux qui soient assez limpides pour l'expression d'une mise en scène sans nulle autre pareille orchestrée par le génie improbable qui s'attarderait sur le rejeton famélique d'une rubrique de faits divers. La forme, la putain de forme. C'est elle qui fait toute la moelle d'un... Lire la critique de Un après-midi de chien

91 17
Avatar zombiraptor
9
zombiraptor ·

Les bras cassés braquent

De même que Serpico proposait un regard nouveau sur la mythologie du flic, Un après-midi de chien propose de décaper l’aura du braqueur. Tous deux inspirés d’une histoire vraie, tous deux portés par un Pacino habité, ces deux films pourraient être considérés comme un diptyque abrasif sur les légendes hollywoodiennes. La première tonalité du film est celle de la comédie. Ratés, maladresses... Lire la critique de Un après-midi de chien

85 7
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Un Jour Nait en Enfer

Tel ce bateau où les gens se tassent pour, en apparence, observer les jolies places de Brooklyn via des jumelles, Sydney Lumet braque un regard sur une ville avec son objectif prêt à jouer son rôle de microscope sociétal. Un chien qui traine dans les rues rognant des dechets, des ouvriers sur un chantier, des gens qui font leurs courses sont autant d’éléments qui ancre déjà le récit dans... Lire la critique de Un après-midi de chien

36 5
Avatar La-Li-Lu-Le-Lo
9
La-Li-Lu-Le-Lo ·

Un après-midi de chien ou "comment passer un put*** de bon moment"

Basé sur un fait divers réel qui s'est déroulé à Brooklyn durant l'été 1972, Dog Day Afternoon raconte un braquage où rien ne se passe comme prévu et relayé en direct par les médias télévisés. La scène d'ouverture est absolument géniale, même si je ne suis pas grand fan de ce bon vieil Elton, quelques unes de ses chansons me plaisent, et cet Amoreena en fait partie, s'apparentant un peu (je... Lire l'avis à propos de Un après-midi de chien

61
Avatar Mr_Jones
9
Mr_Jones ·

Critique de Un après-midi de chien par Gwimdor

Sidney Lumet avait déjà réussi à me faire rêver en me faisant vivre un film haletant, poignant, un véritable monument avec une simple table, des chaises et 12 jurés pour délibérer sur un meurtrier présumé. Alors quand on il se lance dans la réalisation d'un biopic avec pour thème central un braquage de banque, il réalise tout simplement le chef d’œuvre du genre qui 28 ans plus tard n'a pas pris... Lire l'avis à propos de Un après-midi de chien

43 3
Avatar Gwimdor
9
Gwimdor ·

Le grand Al s'envole vers les sommets

Ce film a frappé un grand coup en 1975, je m'en souviens, je ne l'ai pas vu à sa sortie parce que j'étais sans doute un peu trop jeune, mais on en parlait beaucoup dans la presse, c'était le grand envol de Pacino vers une starisation qui ne le quittera plus. En effet, après la révélation dans le Parrain où les regards étaient braqués sur Brando et la force du sujet,... Lire la critique de Un après-midi de chien

20 4
Avatar Ugly
8
Ugly ·

Erreur de la banque en votre défaveur !

Ce film retrace le braquage d'une banque qui a eu lieu à Brooklyn en août 1972. La canicule que l'on nomme également "après-midi de chien " nous est montrée à travers différentes scènes qui mettent en évidence les inégalités sociales : un homme qui arrose son jardin, un autre qui arrose le trottoir, une entrée d'autoroute bondée, un avion qui vole, des joueurs de tennis, des ouvriers qui... Lire l'avis à propos de Un après-midi de chien

15 16
Avatar Jim_Witt
10
Jim_Witt ·

Critique de Un après-midi de chien par reno

Le nouvel Hollywood était lancé depuis quelques années et chacun des films de cette nouvelle génération de réalisateurs avait alors la force d’un manifeste. Un après-midi de chien en est un très bon exemple. L’élargissement dissymétrique du cadre depuis le bateau plein champ qui ouvre le film, au centre de l’écran, anéantit l’illusion initiale d’un navire en pleine mer et le fait apparaître... Lire la critique de Un après-midi de chien

37 8
Avatar reno
9
reno ·